Compte personnel de formation : gare aux arnaques !

Publié le par angeline351

Compte personnel de formation : gare aux arnaques 

pas moins de douze millions d’euros auraient été escroqués à ce jour, auprès de personnes titulaires d’un compte personnel de formation.

Escroquerie au CPF : 26 plaintes déposées
De l’argent qui dort. Beaucoup d’argent. Le Compte personnel de formation représente une manne non négligeable pour les escrocs. Certains l’ont bien compris. Depuis la réforme du 1er janvier 2019, qui a converti les heures accumulées en euros, des escrocs tentent de se remplir les poches en proposant aux titulaires du CPF des formations frauduleuses. Aujourd’hui, le CPF se compte en euros, et non en heures. Un principe alléchant pour les arnaqueurs

D’après le quotidien Le Parisien, qui cite le directeur des retraites et de la solidarité à la Caisse des dépôts, l’organisme en charge de la gestion du CPF, pas moins de douze millions d’euros auraient été escroqués à ce jour. Par ailleurs, 82 organismes de formation auraient été exclus du circuit. Des affaires qui se poursuivent en justice puisque 26 plaintes ont d’ores et déjà été déposées.

Inciter les victimes à s'inscrire à de fausses formations

Le principe est simple. Inciter une personne titulaire du CPF à s’inscrire à une formation qui n’existe pas, ou une formation frauduleuse. Une arnaque dont le point de départ consiste en un mail (spam) ou un coup de téléphone d’une personne se faisant passer pour un employé du CPF. Cette dernière tente de convaincre l’arnaqué de s’inscrire à une formation, parfois au moyen de nombreux arguments.

Une fois la personne convaincue de s’inscrire, l’organisme frauduleux, qui propose la formation, est payé grâce à l’argent détenu sur le compte personnel de formation de la victime. Bien évidemment, on ne retrouve jamais son argent, et ses droits à la formation se retrouvent considérablement amputés. En cas de doute sur une formation proposée, il ne faut donc pas hésiter à contacter directement le CPF !

​​​​​​​

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article