Le plan de relance du Portugal en consultation publique lundi

Publié le par angeline351

Le plan de relance du Portugal en consultation publique lundi

Le Premier ministre, António Costa, a annoncé aujourd'hui à Bruxelles que le gouvernement placerait lundi prochain le plan national de relance et de résilience en audition publique, dont il espère remettre la version définitive à la Commission européenne "dans trois semaines".

Cette annonce est intervenue lors d'une conférence de presse au Parlement européen, à l'occasion de la signature du règlement du mécanisme de relance et de résilience, un pilier du plan de relance de l'UE pour surmonter la crise du covid-19, qui ouvre la porte à laquelle, ce mois, les États membres commencent à soumettre officiellement leurs plans nationaux d'accès aux fonds à Bruxelles.

Nous avons travaillé de manière très intensive avec la Commission d'octobre à aujourd'hui et nous sommes en mesure de soumettre notre proposition de plan final à une audition publique au Portugal lundi prochain", a annoncé Costa, qui, en tant que président par intérim du Conseil de l'UE, a signé le règlement lors d'une cérémonie qui comprenait également la participation des présidents du Parlement, David Sassoli, et de la Commission, Ursula von der Leyen.

Costa a indiqué que nous allons maintenant "procéder à l'audition des régions autonomes, des municipalités, des partenaires sociaux, de la société civile, car c'est évidemment un plan qui doit être un plan participatif également au niveau national" .

«Nous l'avons fait dans le premier projet, nous le faisons maintenant dans la version finale. Nous allons le mettre pendant deux semaines [le projet de plan] en discussion publique et, par conséquent, j'espère que dans trois semaines nous serons en mesure de remettre à la Commission la version finale de notre plan », a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a également déclaré qu'il espérait une accélération des négociations finales avec l'exécutif communautaire dirigé par Von der Leyen, notamment parce que, a-t-il souligné, "il y a un grand alignement entre les recommandations spécifiques de la Commission" et le programme du gouvernement. "et qu'est-ce qu'un grand consensus national sur ce qui est une priorité".

"Par conséquent, je ne prévois pas de difficultés particulières dans le processus de négociation finale avec la Commission", a-t-il conclu.

Publié dans INFORMATION, PORTUGAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article