Le Medef veut ouvrir un dialogue avec les syndicats pour « repenser le rôle des partenaires sociaux »

Publié le par angeline351

Le Medef veut ouvrir un dialogue avec les syndicats pour « repenser le rôle des partenaires sociaux »

Pour « repenser le rôle des partenaires sociaux », le Medef veut ouvrir un dialogue avec l’ensemble des organisations patronales et syndicales et leur propose une réflexion sur huit sujets prioritaires, comme la justice prud’homale, la formation professionnelle ou la mobilité sociale dans les entreprises.

Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a formulé cette proposition dans un courrier envoyé, mardi, aux syndicats et aux autres organisations patronales.

S’adapter aux « mutations profondes »
Les partenaires sociaux doivent repenser « le rôle de la démocratie sociale dans la vie démocratique du pays », défend-il dans ce texte. Il y met en avant le contexte de « crise de confiance des Français » vis-à-vis des corps constitués et qui n’épargne pas les partenaires sociaux, ainsi que les « mutations profondes » de l’environnement économique, avec le défi climatique, les nouvelles technologies et leur impact sur l’emploi

Geoffroy Roux de Bézieux pointe aussi « la montée en puissance du rôle que l’Etat entend jouer dans la législation économique et sociale du monde du travail, sans toujours veiller à une parfaite concertation entre toutes les parties prenantes ». Face à ces contraintes, le Medef propose ainsi « d’engager un chantier sur une série de sujets concrets, qui démontre que le dialogue social est utile, que le paritarisme peut être renouvelé », prenant exemple sur les accords signés récemment sur le télétravail et la santé au travail.

Huit sujets prioritaires
Cette proposition émerge alors que le gouvernement a lancé de son côté un « agenda social » lors de la dernière conférence de dialogue social qui s’est tenue l’été dernier. Cet agenda, qui définit 17 sujets de réflexion, « n’est absolument pas réaliste », a défendu Geoffroy Roux de Bézieux jeudi lors d’une rencontre avec la presse organisée par l’Association des journalistes économiques et financiers (Ajef).

L’organisation a, elle, identifié huit sujets prioritaires : la formation professionnelle, à travers un bilan de la loi de 2018, la justice prud’homale, la mise en place d’un organisme paritaire pour gérer la branche Accident du travail/Maladie professionnelle, la gouvernance des groupes paritaires et de protection sociale, et la modernisation du paritarisme. Au-delà du fonctionnement du paritarisme, le Medef propose à ses partenaires de réfléchir aux sujets de la mobilité sociale dans le monde professionnel, l’intelligence artificielle et son impact sur l’emploi et enfin la transition climatique dans les entreprises.

Publié dans INFORMATION, FO44

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article