Le masque chirurgical, le plus adapté à la population générale

Publié le par angeline351

Le masque chirurgical, le plus adapté à la population générale


Le masque chirurgical, qui est un dispositif médical contrairement aux masques en tissu, est le plus adapté en population générale. Très peu cher et constitué de deux couches non-tissées et d'une couche filtrante, il est à jeter dès qu'il est souillé et doit être changé toutes les quatre heures. Le masque chirurgical se décline en trois catégories :

le type I a une efficacité de filtration bactérienne - pour les bactéries d'une taille moyenne de 3 micromètres - supérieure à 95%.
le type II dispose d'une efficacité de 98%.
et le type IIR résiste également aux éclaboussures.
Face à la crainte suscitée par les nouveaux variants, certains ont fait le choix de porter deux masques chirurgicaux, comme Joe Biden. Mais gare à la respiration : plus la filtration est importante, moins le masque est agréable à porter.

Le masque FFP, le plus utile mais réservé aux soignants
Le masque FFP (pour Filtering Facepiece Particule), spécialement conçu en tant qu'appareil de protection respiratoire, est le masque anti-Covid le plus filtrant. Il est destiné à protéger celui qui le porte contre l'inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l'air. Le port de ce type de masque est également le plus contraignant (inconfort thermique, résistance respiratoire). Sa durée de protection est estimée entre 3 et 8 heures.

Le masque chirurgical, le plus adapté à la population générale

Le masque chirurgical, qui est un dispositif médical contrairement aux masques en tissu, est le plus adapté en population générale. Très peu cher et constitué de deux couches non-tissées et d'une couche filtrante, il est à jeter dès qu'il est souillé et doit être changé toutes les quatre heures. Le masque chirurgical se décline en trois catégories :

le type I a une efficacité de filtration bactérienne - pour les bactéries d'une taille moyenne de 3 micromètres - supérieure à 95%.
le type II dispose d'une efficacité de 98%.
et le type IIR résiste également aux éclaboussures.
Face à la crainte suscitée par les nouveaux variants, certains ont fait le choix de porter deux masques chirurgicaux, comme Joe Biden. Mais gare à la respiration : plus la filtration est importante, moins le masque est agréable à porter.

Le masque FFP, le plus utile mais réservé aux soignants
Le masque FFP (pour Filtering Facepiece Particule), spécialement conçu en tant qu'appareil de protection respiratoire, est le masque anti-Covid le plus filtrant. Il est destiné à protéger celui qui le porte contre l'inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l'air. Le port de ce type de masque est également le plus contraignant (inconfort thermique, résistance respiratoire). Sa durée de protection est estimée entre 3 et 8 heures.

 

Il existe trois catégories de masques FFP, selon leur efficacité, estimée en fonction de l'efficacité du filtre et de la fuite au visage. Ainsi, on distingue :

Les masques FFP1, qui filtrent au moins 80% des aérosols d'une taille moyenne de 0,6 micromètre
Les masques FFP2, qui filtrent au moins 94% de ces aérosols
Les masques FFP3, qui filtrent au moins 99% de ces aérosols
Le prix des masques FFP est en revanche bien plus élevé que celui des masques chirurgicaux : jusqu'à 50 euros la boîte de 20 unités. Les masques FFP2 sont devenus obligatoires dans les transports en commun de Bavière, en Allemagne, qui connaît une grave résurgence de l'épidémie. Mais en France, les autorités sanitaires recommandent de les laisser aux soignants et médecins, les plus susceptibles d'être infectés par le Covid-19. «Le haut conseil de la santé publique considère que les masques flirtants grand public de catégorie 1 sont suffisants et qu'il n'est donc pas nécessaire de migrer vers des masques FFP2», a indiqué pour sa part le ministre de la santé, jeudi.

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article