La France en conflit dans une «guerre modèle» avec la Chine pour aider au développement des pays pauvres

Publié le par angeline351

La France en conflit dans une «guerre modèle» avec la Chine pour aider au développement des pays pauvres

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a reconnu aujourd'hui que, dans l'aide au développement, il y a une «guerre modèle» avec la Chine, dans laquelle le rayonnement international est en jeu.

"Dans l'aide au développement, il y a une guerre modèle", a déclaré le ministre à la presse française, détaillant la nouvelle loi française, qui portera le budget annuel de soutien au développement des pays les plus pauvres de 10 à 15 milliards d'euros.

Le Drian a expliqué que si Pékin accorde des prêts pour la construction d'infrastructures, la France mise davantage sur des accords avec les autorités locales et les organisations qui respectent les identités des pays bénéficiaires.

"Les pays africains commencent à se rendre compte que leur surendettement envers la Chine pose problème", a fait valoir le chef de la diplomatie française, considérant qu'il existe des pays qui "font de l'aide au développement un outil de prédation".

Les banques d'État et d'autres institutions en Chine accordent d'énormes prêts pour des projets lancés dans le cadre du plan d'infrastructure `` une voie, une route '', qui comprend la construction de ports, d'aéroports, d'autoroutes ou de réseaux ferroviaires à travers l'Europe, l'Asie centrale, l'Afrique et le Sud-Est Asie.

Les détracteurs de l'initiative soulignent une augmentation problématique de l'endettement, qui, dans certains cas, place les pays dans une situation financière insoutenable.

Le ministre a noté que la Chine utilise également la diplomatie vaccinale pour accroître son influence en Afrique, mais a averti que "prendre des photos de vaccins dans les aéroports ne signifie pas avoir une politique de vaccination".

"Nous ferons le calcul à la fin", a déclaré Le Drian, qui a défendu la politique européenne d'achat en commun de vaccins et a garanti qu'à partir de la fin de ce mois, ils commenceront à être distribués dans les pays les plus démunis.

Le Drian a déclaré que "l'immunité collective" contre le covid-19 est "essentielle" et a souligné que l'Europe a déjà acheté deux milliards de vaccins, mais qu'il y a 7,5 milliards de personnes sur la planète.

Le ministre a reconnu que la France était à la traîne en matière d'aide au développement faute de moyens et d'une loi adéquate pour sa distribution, mais a indiqué que, désormais, elle augmentera ses ressources et, surtout, améliorera l'efficacité du financement de projets spécifiques.

En plus de concentrer l'aide sur les 18 pays les plus pauvres d'Afrique et d'Haïti, la France se concentrera sur des projets visant l'éducation, la santé, l'égalité des sexes et la lutte contre le réchauffement climatique.

Il a ajouté qu'une grande partie de cette aide se fera sous forme de dons, car ces pays ont déjà atteint un niveau d'endettement élevé.

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article