Israël enverra des vaccins non utilisés en Palestine et dans d'autres pays

Publié le par angeline351

Israël enverra des vaccins non utilisés en Palestine et dans d'autres pays

Israël a déclaré aujourd'hui qu'il enverrait une "quantité limitée" de doses de vaccin anti-Covid-19 non utilisées aux Palestiniens et à certains pays, comme le Honduras, qui prévoit d'ouvrir une ambassade à Jérusalem.

Israël, qui détient le record mondial du nombre d'habitants vaccinés, a déjà administré deux doses du vaccin Pfizer / BioNTech à trois millions d'Israéliens, soit environ un tiers de sa population.

L'Etat juif a lancé une vaste et rapide campagne de vaccination le 19 décembre après un accord avec Pfizer qui a permis à Israël d'obtenir rapidement des millions de doses en échange de données biomédicales sur l'effet du vaccin.

"Israël a reçu de nombreuses demandes d'aide de la part de pays demandant des vaccins", lit-on dans un communiqué diffusé aujourd'hui par le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu, déclarant que l'Etat juif n'est pas en mesure de fournir une aide "significative" avant la fin de la campagne de vaccination.

Cependant, en raison "d'une quantité limitée de vaccins inutilisés accumulés au cours du mois dernier", Israël a décidé "d'aider le personnel médical de l'Autorité palestinienne et de plusieurs pays" et d'envoyer "une quantité symbolique de vaccins", a ajouté le communiqué.

Ces dernières semaines, Israël a déjà envoyé plusieurs milliers de doses de vaccin en Cisjordanie occupée pour le personnel médical de l'Autorité nationale palestinienne.

Selon l'ONU et plusieurs organisations non gouvernementales (ONG), en tant qu '"occupant", Israël a "l'obligation" de "fournir" des vaccins aux 2,8 millions de Palestiniens en Cisjordanie occupée et aux deux millions d'habitants de la bande de Gaza , soumis à un blocus israélien.

Dans le même temps, les médias israéliens citent notamment le Honduras comme pays susceptible de recevoir des doses de vaccin, après que ce pays d'Amérique centrale a annoncé en 2020 son intention de déplacer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.

Les États-Unis, sous la présidence de Donald Trump, ont transféré en 2018 leur ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, malgré le fait que la plupart des pays ne reconnaissent pas cette ville comme la capitale d'Israël, et avec l'ONU considérant son statut, elle doit résultent d’un accord entre Israéliens et Palestiniens.

L'Etat juif a occupé le secteur oriental de Jérusalem en 1967, puis l'a annexé et considère actuellement la ville comme sa capitale «éternelle» et «indivisible», tandis que les Palestiniens ont l'intention d'élire Jérusalem-Est comme capitale de leur futur et futur État.

La pandémie de covid-19 a causé au moins 2 474 437 décès dans le monde, résultant de plus de 111 millions de cas d'infection, selon un rapport de l'agence française AFP.

Publié dans INFORMATION, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article