COVID : LE VARIANT CALIFORNIEN DÉTECTÉ EN FRANCE

Publié le par angeline351

COVID : LE VARIANT CALIFORNIEN DÉTECTÉ EN FRANCE

La valse des variants de la Covid n'en finit plus... Après le variant britannique, sud-africain et brésilien, c'est au tour d'une souche californienne d'avoir été détectée en France, dans le Bas-Rhin. Une mutation présente dans l'hexagone établi grâce à une série de séquençages.
Vous reprendrez bien un peu de variant de la Covid ? Après les souches sud-africaine, anglaise et brésilienne, voilà un tout nouveau variant, tout droit venu de Californie, vient de faire son apparition en France, dans le Bas-Rhin plus précisément. C'est en tout cas ce qu'expliquent nos confrères des Dernières Nouvelles d'Alsace qui précisent que plusieurs cas ont été recensés entre le 18 janvier et le 9 février, après avoir effectué 180 séquençages du coronavirus dans les Hôpitaux universitaires de Strasbourg.

Parmi ces 180 séquençages, six cas positifs au variant californien ont été confirmés, dans un cluster situé à Saverne, avant l'arrivée des variants britannique et sud-africain. À noter qu'en plus de cette nouvelle souche, un autre variant inconnu a été détecté chez deux autres personnes hospitalisées. Il s'agirait du variant écossais apparu il y a plusieurs semaines avant de disparaître... puis de revenir. "Ce variant ne présente pas d’inquiétude particulière", explique ainsi Samira Fafi-Kremer, professeure en virologie aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg, à nos confrères du Figaro. Et de poursuivre : "Sa mutation, comme pour les autres variants, est superficielle puisqu’elle porte sur la protéine Spike, contre laquelle les vaccins restent efficaces".

Mais il y a tout de même de quoi s'inquiéter : "Parmi les variants qui sont apparus dans nos analyses, deux sont décrits comme échappant aux anticorps monoclonaux et au plasma de patients convalescents", ajoute également Samira Fafi-Kremer. Concernant le variant californien, on ne sait pas grand-chose à son sujet puisque peu de données sont disponibles quant à sa contagiosité et sa virulence. Mais selon une étude américaine publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), cette souche serait en revanche résistante au vaccin. Un nouveau variant à l'étude, donc, et une nouvelle raison de poursuivre la lutte contre l'épidémie.

 

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article