COVID-19: l'OMS met en garde contre un déficit de 22,9 milliards de dollars pour les traitements et les vaccins

Publié le par angeline351

COVID-19: l'OMS met en garde contre un déficit de 22,9 milliards de dollars pour les traitements et les vaccins

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde aujourd'hui contre un déficit de financement de 22,9 milliards de dollars, en 2021, pour le programme international de soutien aux vaccins, aux traitements et au diagnostic du covid-19.

L'avertissement a été laissé par le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de la conférence de presse habituelle de l'organisation, diffusée depuis le siège à Genève, en Suisse.

Selon le directeur de l'OMS, il manque 22,9 milliards de dollars (18,8 milliards d'euros) pour «financer entièrement l'ACT Accelerator cette année».

Coordonné par l'OMS, le programme ACT Accelerator est une initiative mondiale lancée en avril 2020 qui vise à accélérer le développement, la production et l'accès équitable aux tests de diagnostic, aux traitements et aux vaccins covid-19, impliquant les gouvernements, la société civile, les entreprises, les philanthropes et le public et organisations privées.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a salué le fait que les pays du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) et l'Union européenne se sont engagés vendredi, lors d'un sommet virtuel, à donner 4,3 milliards de dollars (3,5 milliards d'euros ) pour l'accélérateur ACT, en soulignant sa «capacité de leadership».

"Mais nous devons accélérer [plus]", a-t-il averti, notant toutefois que "l'argent n'est pas le seul défi".

"S'il n'y a pas de vaccins à acheter, l'argent est sans importance", a déclaré le directeur général de l'OMS, réitérant l'appel aux pays riches de partager les vaccins contre la covid-19 avec les plus pauvres, les sociétés pharmaceutiques pour produire plus de vaccins et d'autres respectent les accords avec le mécanisme de distribution équitable Covax.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné que les vaccins "seront une ressource limitée" jusqu'à la fin de l'année, il est donc nécessaire de "les utiliser de manière stratégique", en donnant la priorité aux professionnels de la santé et aux personnes âgées, les plus vulnérables au covid-19.

La pandémie de covid-19 a causé au moins 2466453 décès dans le monde, résultant de plus de 111 millions de cas d'infection, selon un rapport de l'agence de presse française AFP.

Au Portugal, 16 023 personnes sont décédées des 798 074 cas confirmés d'infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

Covid-19 est une maladie respiratoire causée par un nouveau coronavirus (type de virus) détecté fin décembre 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, qui s'est rapidement propagé dans le monde.

 

Publié dans INFORMATION, EUROPE, PORTUGAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article