Covid-19 : assouplissement des règles pour manger au travail

Publié le par angeline351

Covid-19 : assouplissement des règles pour manger au travail

Depuis début 2021, le protocole sanitaire s’est durci dans les entreprises et les salariés doivent respecter une distance de 2 mètres entre eux lorsqu’ils ne peuvent pas porter de masque, y compris dans les lieux de restauration collective. Compliqué quand la salle est trop petite ! C’est pourquoi, un nouveau décret a assoupli la réglementation.

Déjeuner : où prendre son repas pendant l'épidémie de Covid-19 ?
C’est à se demander si manger n’était pas devenu une des principales préoccupations des Français. Entre les hausses des ventes d’appareils pour la cuisine et les ruptures de stocks de pâtes, riz et farine, jamais on n’aura autant entendu parler de nourriture. Dernier phénomène sur lequel on se penche : le déjeuner. Et pour cause, les conditions de ce repas ont beaucoup changé depuis l’épidémie de Covid-19.

Il y a d’abord ceux qui sont en télétravail et qui mangent chez eux, pour eux cela signifie que les repas sont plus coûteux (compter 3 € à la cantine contre 5 € à la maison). Il y a aussi ceux qui vont travailler en présentiel et qui peuvent profiter de la restauration collective. Et puis il y a ceux qui se retrouvent à manger un sandwich dehors, assis sur un banc ou les marches d’un escalier car le local de restauration habituel est trop petit et ne permet pas de garantir les règles de distanciation physique.

Possibilité de manger sur son lieu de travail pour respecter la distanciation sociale
Heureusement, les salariés vont pouvoir manger sur leur lieu de travail, ce qui est interdit en temps habituel par le Code du Travail. Mais à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Dès le lundi 15 février 2021, dans les établissements de plus de 50 personnes, les salariés pourront prendre leur repas dans des locaux dédiés au travail. Cela doit permettre d’éviter les contaminations par le Covid-19.

Paru au Journal Officiel le dimanche 14 février, un décret précise que l’employeur pourra « prévoir un ou plusieurs autres emplacements » qui pourront se situer « à l'intérieur des locaux affectés au travail ». Ils ne devront pas se trouver « dans des locaux dont l'activité comporte l'emploi ou le stockage de substances ou de mélanges dangereux ». Quant aux établissements de moins de 50 personnes, pour lesquels il y avait une dérogation, l’employeur pourra prévoir « un ou plusieurs » emplacements afin de garantir la distanciation sociale.

Publié dans INFORMATION, VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article