Course au vaccin: une guerre géopolitique impitoyable entre les États-Unis, la Chine, la Russie et l'Europe

Publié le par angeline351

Course au vaccin: une guerre géopolitique impitoyable entre les États-Unis, la Chine, la Russie et l'Europe

Les Etats-Unis dominent la course au sérum anti-Covid. La Chine et la Russie, qui en font un enjeu géopolitique majeur, exportent leurs antidotes partout dans le monde. L’Europe et la France ont, elles, révélé leurs carences.

C’est l’heure de l’Europe", plastronnait Ursula von der Leyen, le 17 décembre, lors du lancement sur le Vieux Continent de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Un mois et demi plus tard, la prophétie de la patronne de l’exécutif européen a viré au camouflet. Incapable de produire un vaccin made in Europe, malmenée par les laboratoires, dépassée par les accès de souveraineté de ses pays membres, l’Union a été victime de l’impitoyable foire d’empoigne de la course au vaccin, qui a mis en lumière ses carences. "Nous avons eu le déshonneur et la guerre", se lamente un ancien ambassadeur français, en s’inspirant de la célèbre formule de Winston Churchill. "L’Europe s’est décrédibilisée aux yeux du monde, l’échec est monumental", renchérit Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique.

 

Sur la ligne de départ , l’Union européenne avait pourtant des arguments à faire valoir : présence dans ses rangs de l’un des quatre géants du vaccin (Sanofi), des capacités de production colossales puisque quatre des dix plus grosses Big Pharma de la planète sont européennes, et des chercheurs parmi les meilleurs au monde. "Certes, l’Europe n’a pas son propre vaccin et c’est regrettable, 


 

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article