Travailleurs précaires : premiers versements de l’aide de 900 euros le 5 février

Publié le par angeline351

Travailleurs précaires : premiers versements de l’aide de 900 euros le 5 février

Environ 400 000 personnes durement touchées par les conséquences économiques et sociales de la pandémie de Covid-19 sont concernées.

Encore trois semaines d'attente. Les premiers versements de l'aide de 900 euros par mois destinée aux travailleurs précaires, saisonniers ou intermittents, seront effectués le 5 février, au titre des mois de novembre et décembre, annonce ce vendredi le ministère du Travail.

Cette aide a été annoncée fin novembre par le Premier ministre, Jean Castex. Elle est destinée à 400 000 personnes travaillant dans des secteurs comme la restauration, l'événementiel, mais aussi ceux qui sont demandeurs d'emploi ou saisonniers et qui sont particulièrement touchés par la crise économique et sociale causée par la pandémie de Covid-19.

LIRE AUSSI > Covid-19 : les événements de la journée en direct

Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a de son côté précisé que l'aide concerne « ceux qui ont travaillé plus de 60 % du temps en 2019 » et « qui n'ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits » au chômage du fait de la crise. Elle doit s'appliquer sur les mois de novembre, décembre, janvier et février.

En cas de reprise d'emploi, seuls 40 % des revenus sont pris en compte dans le calcul
« Les demandeurs d'emploi qui tirent un revenu de contrats courts sont en grande difficulté. J'ai proposé au Premier ministre l'instauration d'une aide exceptionnelle, ciblée sur des personnes qui travaillaient significativement avant la crise même si elles alternaient période de travail et de chômage, pour leur garantir un revenu de remplacement mensuel minimal », avait expliqué la ministre aux Echos, en novembre.

La prime au titre de janvier sera versée entre le 21 et le 24 février, celle de février fin mars, a encore précisé le ministère. L'aide sera versée par Pôle emploi et sera proposée automatiquement aux demandeurs d'emploi.

Le dispositif se veut « incitatif » en cas de reprise d'emploi. Dans ce cas, le revenu issu de la reprise d'emploi ne sera comptabilisé qu'à hauteur de 40 % pour calculer la prime, avait annoncé le gouvernement fin novembre.

 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article