Oxyde d’éthylène : rappel de diamant de sel et fleur de sel de Terre Exotique

Publié le par angeline351

Oxyde d’éthylène : rappel de diamant de sel et fleur de sel de Terre Exotique

Prudence si vous venez d'acheter du sel provenant de la marque Terre Exotique. Plusieurs lots viennent d'être rappelés. En cause ? La teneur d’oxyde d’éthylène supérieure à la limite règlementaire. Ce pesticide dangereux pour la santé est classé comme "agent cancérogène".


La marque Terre Exotique, commercialisant du sel et des épices, voit certains de ses produits retirés des rayons, selon la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Et pour cause, la teneur d’oxyde d’éthylène est supérieure à la limite règlementaire dans certains lots de fleur de sel et diamant de sel aux épices grillées.

Suite à la consommation de ce sel, peuvent apparaître divers troubles (irritations de la gorge et du nez, nausées, maux de tête, somnolence...) pour lesquels nous vous invitons à consulter votre médecin ou le centre anti poison de votre région.

Les références des produits concernés par ce rappel
Vous trouverez ci-dessous la référence des lots de sel concernés par le rappel. Si vous avez acheté l'un de ces produits, il est préférable de ne pas les consommer et de les retourner au point de vente en vue d'un remboursement.

Diamant de sel aux épices grillées
• Code-barres : 3760063320985 – 3760063334371
• Lot : 105842 – 105367 – 105368

Fleur de sel aux épices grillées
• Code-barres : 3760063325201 – 3760063323672 – 3760063320879 – 3760063332667 – 3760063320084
• Lot : 105867 – 106319 – 106428

Oxyde d'éthylène : un pesticide cancérogène
L’oxyde d’éthylène gazeux est un pesticide classé comme "agent cancérogène". Utilisé depuis 1900 pour stériliser le matériel médico-chirurgical, l’oxyde d’éthylène se trouve également dans certains produits issus de l’agroalimentaire. S'il est interdit en France, une tolérance existe pour l'importation, à condition de ne pas dépasser certains seuils.

Il se trouve que des graines de sésames importées d’Inde ces derniers mois, présentent des teneurs en oxyde d’éthylène, supérieures à la norme. Selon la commission européenne, ce problème concernerait 3000 tonnes de graines de sésames perçues par l'U.E. C'est pour cette raison que depuis septembre 2020, les rappels de produits se multiplient. On compte 2950 alertes au 7 janvier 2021.

Publié dans RAPPEL PRODUITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article