Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée...

Publié le par angeline351

Nouveaux cas de Covid, taux de positivité des tests, part de la population testée...

Des taux d'incidence très élevés dans l'Est et le Sud-Est
Le taux d'incidence, l'un des indicateurs-clés de l'épidémie, est inégal en fonction des départements. Si l'ensemble du territoire national est au-dessus des 150 cas pour 100 000 habitants, certains départements détiennent des taux d'incidence bien supérieurs, particulièrement dans l'Est de la France. Parmi ces territoires fortement impactés par le Covid-19, on retrouve la Meuse, avec une incidence de 264 cas, la Haute-Marne, avec 252 cas, ou encore le Doubs avec 277 cas. Le Sud-Est de la France est également frappé par l'épidémie, à commencer par les Alpes-Maritimes, avec 449 cas, le Var avec 277 cas, et les Bouches-du-Rhône avec 292 cas pour 100 000 habitants.

 - Les chiffres en Normandie
Selon le dernier bilan du Covid en Normandie, le nombre de personnes hospitalisées est de 1283 patients, avec 27 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 98 malades sont en réanimation, avec 5 nouvelles entrées dans la journée. 1679 personnes sont mortes du coronavirus, soit 7 de plus en 24 heures.

 - Pas de cluster provoqué par la rave party de Lieuron
Plus de deux semaines après la rave party ayant défrayé la chronique lors du nouvel an à Lieuron, en Ille-et-Villaine, l'Agence régionale de santé a fait savoir qu'elle n'avait identifié aucun foyer de contaminations. Pour rappel, l'ARS Bretagne avait exhorté les 2 500 participants à suivre les recommandations sanitaires en vigueur, à savoir s'isoler et se faire tester, même si des doutes quant à la coopération des fêtards avaient été publiquement émis.

 - Le variant britannique dominant en France mi-mars selon l’inserm
Alors que les cas du variant britannique du Covid-19 commencent à être détectés en France, l’inserm a publié des estimations qui prévoient que cette nouvelle souche deviendra dominante sur le territoire entre fin février et mi-mars. Baptisé "VOC", ce variant du coronavirus pourrait contaminer entre 1,5 et 1,7 personne, selon ce scénario.

 - La première vaccinée de France a reçu sa 2e injection
Mauricette, âgée de 78 ans, avait été la première à être vaccinée en France, le 27 décembre dernier. Ce mardi, le ministère de la Santé annonce qu'elle a bien reçu sa deuxième injection, nécessaire pour être immunisée contre le Covid-19.

13:16 - Le point en Auvergne-Rhône-Alpes
Selon le dernier bilan du coronavirus dans la région, le nombre de personnes hospitalisées est de 3887 patients, avec 107 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 406 malades sont en réanimation, avec 22 nouvelles entrées dans la journée. 7392 personnes sont mortes du coronavirus, soit 19 de plus en 24 heures.

 - Variant Covid : des "brigades mobiles" aux entrées des autoroutes ?
Face à l'inquiétude suscitée par le variant britannique du Covid-19, qui contamine en moyenne 200 à 300 personnes chaque jour, la maire (LR) d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains, souhaite instaurer des tests aux entrées d'autoroutes. Alors que la nouvelle souche a provoqué un cluster à Marseille, l'édile a sollicité le préfet pour mettre en place des "brigades mobiles", rapporte ce dimanche La Provence.

 - Les chiffres dans le Grand Est
Selon le dernier bilan du Covid dans la région, le nombre de personnes hospitalisées est de 3149 patients, avec 83 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 325 malades sont en réanimation, avec 22 nouvelles entrées dans la journée. 6585 personnes sont mortes du coronavirus, soit 15 de plus en 24 heures

"Le dispositif il est lancé à fond"
Aurélien Rousseau est venu défendre le lancement de la campagne de vaccination ce mardi matin sur LCI. Le directeur de l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France estime que le nombre de doses dont dispose la France "correspond en tout point à ce qu'ont les autres pays européens". "On distribue toutes les doses qu'on a (...) Aujourd'hui le dispositif il est lancé à fond", juge-t-il, ajoutant que selon lui, l'accélération de la campagne, ces derniers jours, allait forcément provoquer de "la tension sur les doses".

 - Les masques de l'Education nationale sont fiables
Alors que le débat sur l'efficacité des masques est lancé, Jean-Michel Blanquer a défendu la qualité et l'efficacité des masques distribués au sein de l'Education nationale. "On diffuse des masques de catégorie 1, de norme Afnor, et ne sont pas concernés par cet avis" du Haut Conseil de la santé publique, selon lequel les masques de catégorie 2, notamment ceux fabriqués maison, ne sont plus efficaces contre la propagation du Covid-19.

 - Les chiffres en Bourgogne Franche Comté
Selon le dernier bilan du coronavirus dans la région, le nombre de personnes hospitalisées est de 1846 patients, avec 54 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 173 malades sont en réanimation, avec 6 nouvelles entrées dans la journée. 2986 personnes sont mortes du coronavirus, soit 15 de plus en 24 heures.

 - Nouveau foyer dans un collège du Puy-de-Dôme
Le rectorat de l'académie de Clermont-Ferrand annonce ce mardi la fermeture d'un collège de Pont-du-Château (Puy-de-Dôme), après que 25 élèves ont été testés positifs au Covid-19. Une classe de quatrième de ce même établissement, qui compte 625 élèves, avait déjà dû fermer dès vendredi après l'identification de plusieurs cas de coronavirus. Cette fermeture totale du collège intervient au lendemain d'une fermeture d'école dans l'Oise, qui comptait 27 cas positifs.

L'effet couvre-feu avancé commencerait à se faire sentir
Invité de France Inter ce mardi matin, Olivier Véran a défendu la mesure prise par le gouvernement et généralisée à l'ensemble du territoire, celle du couvre-feu avancé à 18 heures. Le ministre de la Santé a évoqué un "effet couvre-feu qui tend à se faire sentir" dans les 15 premiers départements où la mesure dans sa version avancée avait été décidée. Dans ces départements, on note une baisse moyenne de 16% des contaminations.

Cas, morts... Dernier bilan du coronavirus
Le dernier bilan de l’épidémie de Covid-19 du lundi 18 janvier enregistre 3 736 cas de plus en 24 heures. Un chiffre moins élevé que ces derniers jours, notamment en raison du faible nombre de tests réalisés le dimanche, mais qui confirme toutefois une tendance à la hausse des cas quotidiens. De même, pour la première fois depuis mi-décembre, le nombre des personnes hospitalisées dans les services de réanimation a franchi la barre des 2 800 personnes. Le bilan détaillé : 

2 914 725 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 3 736 de plus 
18 269 cas quotidiens sur une moyenne de 7 jours
25 619 hospitalisations en cours, soit 350 de plus
1 659 nouveaux admis à l'hôpital (+962) et 254 en réanimation (+118)
2 813 personnes actuellement en réanimation, soit 37 de plus
70 686 décès au total (Ehpad compris), soit 403 de plus 
49 327 décès à l'hôpital, soit 403 de plus 
210 200 personnes sorties de l'hôpital, soit 287 de plus
Taux de positivité des tests : 6,6%, stable 
NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l'épidémie. Concernant les évolutions, il faut distinguer le solde 'net', autrement dit l'évolution tenant compte des entrées, mais aussi des sorties et des décès, des nouveaux admis ('brut') présentés juste en dessous.

Quelle est l'évolution du coronavirus en France ?
Comme chaque fin de semaine, Santé publique France a publié ce jeudi dans la soirée, son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l'épidémie de coronavirus dans le pays pour la semaine 01 (du 4 au 10 janvier 2021). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF s'inquiète de la "forte augmentation du nombre de cas confirmés" de Covid en France, "plus marquée chez les moins de 20 ans" et de la pression qui continue de peser sur les hôpitaux. Voici ce qu'il faut retenir de ce point épidémiologique :

Les indices de circulations du Covid-19 ont tous augmenté en semaine 01. Le nombre de cas confirmés a augmenté de 30% avec près de 29 000 cas de plus entre les semaines 53 et 01. Le taux de positivité national est désormais de 6,5%, alors qu'il était de 5,4% en S53. Le taux national d’incidence (nombre de cas de Covid-19 pour 100 000 habitants) a bondi de 30%, passant de 145/100 000 en semaine 53 à 188 en semaine 01.
Les variant du Covid-19 progressent, Santé publique France note l'identification de 66 cas d’infection au variant VOC 202012/01 (Royaume-Uni) et de 3 cas d’infection au
variant 501Y.V2 (Afrique du Sud). Ces cas correspondent à des tests prélevés entre le 13 décembre 2020 et le 4 janvier 2021, précise SPF. Le ministre de la Santé Olivier Véran a pour sa part évoqué ce jeudi en conférence de presse entre 200 et 300 nouveaux cas quotidiens du variant.
La pression augmente en milieu hospitalier avec une nouvelle hausse des hospitalisations en France. 8 872 nouvelles hospitalisations ont été déclarées en S01 contre 7 460 en S53, soit +19%. Autre élément inquiétant, le nombre de nouvelles admissions en réanimation a augmenté, passant de 1 135 en S53 à 1 375 en S01, soit +21%. Tout cela alors que les chiffres de réanimation s'étaient stabilisés entre les semaines 49 et 53.
Le nombre hebdomadaire de décès reste élevé, même s'il est stable. En semaine 01, 2298 décès étaient recensés, "mais les données n’étant pas consolidées, cette tendance ne peut pas encore être interprétée", précisé Santé publique France. En semaine 53, dernière semaine de l'année 2020, on avait compté 2360 décès.
Les régions les plus touchées par le Covid-19, tant en circulation du virus qu'en mortalité, restent Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article