La jolie prime offerte aux Canadiens placés en quarantaine à leur retour de l'étranger

Publié le par angeline351

La jolie prime offerte aux Canadiens placés en quarantaine à leur retour de l'étranger

Le gouvernement fédéral a annoncé une aide de 500 euros par semaine de quarantaine pour les voyageurs de retour de l'étranger ne pouvant télétravailler. Une mesure qui a provoqué un tollé, en particulier chez le personnel soignant.
1.000 dollars soit 645 euros, c'est la somme rondelette que peuvent percevoir les Canadiens de retour de l'étranger et contraint d'observer une quarantaine de deux semaines. Une aide qui figure dans la nouvelle Prestation canadienne de maladie pour la relance économique, comme le rapportent CBC News et le Huffington Post. Peuvent y prétendre : les personnes qui étaient en voyage d'affaires ou touristique dans l’incapacité de télétravailler et qui subissent une perte de revenus pendant cet isolement.

Mais cette aide a bien du mal à passer auprès des travailleurs en première ligne dans la lutte contre la Covid-19. "Le 31 décembre, on m’a appelée pour me dire que mes vacances étaient terminées et que je devais rentrer au travail. Alors, imaginez comment je me suis sentie [samedi] matin en lisant cette nouvelle. C’était la goutte qui a fait déborder le vase. (...) Ça n’a ni queue ni tête, il faut empêcher les gens de voyager", s'agace une infirmière auprès de La Presse. "J’invite tous ceux qui souffrent de cette pandémie, mais qui respectent malgré tout les consignes de la Santé publique […], à écrire à vos députés fédéraux votre indignation", surenchérit le Dr Amélie Boisclair, dans une publication devenue virale sur les réseaux sociaux.

Face au tollé provoqué par cette mesure, le gouvernement fédéral a annoncé "chercher activement" des options pour combler cette lacune. "L'allocation canadienne de maladie de rétablissement n'a jamais été conçue pour inciter ou encourager les Canadiens à ne pas suivre les directives de santé publique ou de voyage international. Nous continuons d'exhorter tous les Canadiens à éviter les voyages non-essentiels", a déclaré samedi 2 janvier 2021 la ministre de l'Emploi, Carla Qualtrough, dans un communiqué.

Le sujet semble très sensible pour les Canadiens. Le ministre des Finances de l'Ontario en a fait l'amère expérience. En effet, Rod Phillips, a été contraint de démissionner à son retour de vacances. Les clichés de son séjour festif sur l'île de Saint-Barthélémy n'ont pas été très bien accueillis par l'opinion publique.

Comme le rappelle Le Figaro, toute personne entrant au Canada doit s'astreindre à une période de quarantaine de deux semaines et à partir du 7 janvier, ils devront également présenter un test Covid-19 négatif avant de prendre l'avion pour rentrer dans le pays. En cas de non-respect de cette quatorzaine, l’amende est fixée à 750.000 dollars, soit 483.000 euros.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article