La Commission européenne propose une augmentation de 4,24 milliards du budget de cette année pour répondre au Brexit

Publié le par angeline351

La Commission européenne propose une augmentation de 4,24 milliards du budget de cette année pour répondre au Brexit

La Commission européenne souhaite une augmentation de 4,24 milliards d'euros du budget pour cette année afin d'augmenter le soutien aux différents pays de l'Union européenne en réponse au Brexit. Cette proposition fait suite à une réserve d'ajustement au Brexit que Bruxelles avait déjà soumise le 25 décembre de l'année dernière.

Selon la représentation de la Commission au Portugal, «cet ajustement garantira la disponibilité de ressources suffisantes cette année pour aider les pays de l'UE à faire face aux effets immédiats du Brexit».

En revanche, «le montant total de la réserve d'ajustement du Brexit est de 5 milliards d'euros aux prix de 2018, soit 5,37 milliards d'euros à prix courants pour le cadre financier pluriannuel 2021-2027, qui il porterait le budget à 168,5 milliards d'euros en crédits d'engagement et 170,3 milliards d'euros en crédits de paiement ».

La même source cite Elisa Ferreira, commissaire chargée de la cohésion et des réformes: « La réserve d'ajustement du Brexit soutiendra les plus touchés par le processus. L'unité européenne a été fondamentale tout au long des négociations et la solidarité européenne sera cruciale pour faire face aux conséquences. »

La représentation de la Commission au Portugal indique également que «la réserve d'ajustement pour le Brexit sera facilement disponible et flexible, couvrant les dépenses destinées à remédier aux conséquences négatives dans tous les États membres sur une période de 30 mois».

Concrètement, «les fonds seront principalement affectés par le préfinancement dès 2021, calculé sur la base de l'impact attendu de la fin de la période de transition sur l'économie de chaque État membre, en tenant compte du degré relatif de l'intégration économique avec le Royaume-Uni, et inclut le commerce des biens et services et les implications négatives pour le secteur de la pêche de l'UE ».

La représentation de la Commission au Portugal indique qu '«une première ventilation par État membre est disponible en ligne ici . Le milliard d'euros restant (aux prix de 2018) sera payé en 2024, après que les États membres auront notifié à la Commission les dépenses réellement encourues ».

Publié dans INFORMATION, PORTUGAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article