L'OMS estime "trop ​​tôt" pour lever les restrictions en Europe

Publié le par angeline351

L'OMS estime "trop ​​tôt" pour lever les restrictions en Europe

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) considère aujourd'hui qu'il est "trop ​​tôt" pour lever les restrictions en Europe imposées pour stopper la contagion par le nouveau coronavirus, pointant du doigt le taux élevé de transmission et les nouvelles variantes plus contagieuses qui circulent.

Nous n'avons pas oublié les leçons que nous avons apprises si durement: ouvrir et fermer rapidement est une mauvaise stratégie " , a déclaré le directeur régional de l'OMS Europe, Hans Kluge, lors d'une conférence de presse virtuelle.

Le responsable européen de l'agence des Nations Unies pour la santé a estimé que la meilleure option était d'introduire et de soulager des mesures «graduellement et modérément» de restriction des mouvements et des confinements de population, sur la base de critères épidémiologiques.

Dans la région européenne, trente pays ont enregistré une "diminution significative" du nombre de nouveaux cas au cours des 14 derniers jours, plus que lors de la dernière évaluation, mais les taux de propagation du SRAS-CoV-2 restent "très élevés" dans des pays comme Portugal et Espagne, en plus de «l'incertitude et le risque» associés aux nouvelles variantes.

Hans Kluge a souligné qu'il est nécessaire d'augmenter le taux de vaccination des groupes les plus à risque, reconnaissant que «les attentes croissantes de développement scientifique, de vaccins et de leur distribution équitable ne sont pas satisfaites aussi rapidement» que prévu.

"Il faut se rappeler que seulement un peu plus de 03 pour cent de la population de la région européenne a été infectée et que les zones les plus touchées pourraient être à nouveau infectées", a-t-il averti.

Plus de 700 000 Européens sont morts de la covid-19 et bien que la courbe de contagion sur le continent soit sur un plateau, la semaine dernière, il y a eu un maximum de 38 000 nouveaux cas.

La pandémie de covid-19 a causé au moins 2 159 155 décès résultant de plus de 100 millions de cas d'infection dans le monde, selon un rapport de l'agence française AFP.

Au Portugal, 11 305 personnes sont décédées des 668 951 cas confirmés d'infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

 

Publié dans EUROPE, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article