Énergies renouvelables : le Portugal, un exemple à suivre en Europe

Publié le par angeline351

Énergies renouvelables : le Portugal, un exemple à suivre en Europe

Dans ce pays, 56 % de l’électricité vient du renouvelable. De quoi accompagner par l’exemple l’impulsion européenne du « Green deal » alors que le pays prend ce vendredi 1er janvier le relais de l’Allemagne à la présidence du Conseil de l’Union européenne.

À quelques mètres de l’embouchure du Douro, dans le parc de Serralves qui abrite le Musée d’arts contemporains, le Lycée international français de Porto, au nord-ouest du Portugal, a fait le pari du photovoltaïque. Depuis 2019, 246 panneaux ont été installés sur l’un des bâtiments de l’établissement. « On en est fier, insiste Patrick Lemiere, proviseur depuis septembre 2017. Il y a une dimension économique mais aussi pédagogique pour les élèves sur les questions de développement durable ». La société Voltalia a posé gratuitement les équipements et se charge de l’entretien. En échange, le lycée s’est engagé à verser 50 % des économies réalisées pendant huit ans. Le photovoltaïque produit 30 % de la consommation et le lycée réfléchit à installer le dispositif sur d’autres bâtiments.

Empreinte carbone minime et économies
À Braga, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Porto, près de 80 % de l’électricité consommée provient d’une énergie verte. Avec plus de 2 500 heures d’ensoleillement par an, la cité a installé des panneaux solaires sur ses écoles et des parkings. D’ici à la fin 2021, près de 30 % de la flotte de bus devrait être équipée de panneaux solaires. Empreinte carbone minime et économie de 50 000 € par an. La ville se classe dans le top 100 mondial des métropoles vertes.

C’est un dispositif que nous avons mis en place lors de mon premier mandat, il y a sept ans », indique le maire de la ville, Ricardo Rio. C’était une grande priorité. À mon arrivée, la ville avait des indicateurs de pollution très préoccupants. Nous considérons que nous avons fait des progrès significatifs. Ricardo Rio ne veut pas s’arrêter là : Nous voulons continuer à développer les énergies vertes et nous travaillons avec les universités de la région sur l’hydrogène.

Le Portugal affiche déjà 56 % de son électricité d’origine renouvelable. Loin devant le solaire, avec 1 793 kilomètres de côtes et de nombreux cours d’eau, l’énergie hydroélectrique et celle des éoliennes sont les deux plus importantes ressources renouvelables du pays. Il y a une fierté, pour le pays, d’être parmi les plus grands producteurs dans le monde et d’avoir fait une partie du chemin vers la neutralité carbone »,souligne Pedro Amaral Jorge, président de l’association portugaise des énergies renouvelables. C’est un pari que nous avons fait. Nous pouvons servir d’exemple avec nos structures.
Mais il y a un revers à la médaille : l’acceptabilité des panneaux solaires et turbines d’éoliennes qui se sont multipliés. Dans la baie de Viana Do Castelo, au nord du pays, les trois éoliennes installées en mer ont déclenché la colère des pêcheurs. Nous devons faire attention par rapport à la conservation maritime », reconnaît Francisco Ferreira, président de l’association écologiste Zero Nous devons travailler sur une orientation à prendre pour les éoliennes offshore. Il y a des impacts pour les pêcheurs, et il doit y avoir des compensations pour eux. Un obstacle surmontable pour le Portugal qui entend bien poursuivre sa transition écologique et servir d’exemple à l’Europe.

Publié dans INFORMATION, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article