Covid-19. La biotech nantaise Valneva devrait fournir l’Europe en vaccin

Publié le par angeline351

Covid-19. La biotech nantaise Valneva devrait fournir l’Europe en vaccin

La biotech nantaise annonce ce mardi qu’elle est « en discussions avancées » avec la commission européenne pour la fourniture de 60 millions de doses de son vaccin contre la Covid-19, fin 2021.

Développé à partir d’un virus inactivé, une technologie éprouvée également utilisée par Valneva pour son vaccin contre l’encéphalite japonaise, le VLA2001 est entré dans les études cliniques de phase 1/2 en décembre 2020, auprès de 150 volontaires au Royaume-Uni. Les résultats de cette première phase devraient être communiqués en avril 2021.

Premières livraisons fin 2021
Après analyse des données, Valneva sélectionnera la meilleure dose et lancera la deuxième phase de ces essais cliniques sur environ 4 000 personnes. Les résultats de cette deuxième phase devraient être connus à la fin de l’été et la biotech table sur une première approbation de son vaccin au second semestre 2021.

L’annonce d’aujourd’hui permet de garantir que des millions d’Européens ont potentiellement accès à une approche de vaccin inactivé éprouvée et bien établie​, explique Thomas Lingelbach, PDG de Valneva. Ce dernier est convaincu que le VLA2001 sera un vaccin dont le monde ne pourra se passer​, même s’il arrive sur le marché plusieurs mois après les vaccins à ARN messager développé par Pfizer-BioNTech et Moderna, notamment.

Le Royaume-Uni premier servi
En septembre 2020, Valneva a annoncé la signature d’un premier contrat avec le gouvernement britannique pour la fourniture de 60 millions de doses de vaccins d’ici la fin 2021, pour 470 millions d’euros. Avec des options pour la fourniture de 130 millions de doses supplémentaires entre 2022 et 2025 pour 900 millions d’euros.

Le VAL2001 sera fabriqué dans l’usine de Livingston, en Écosse. En cours d’agrandissement, le site sera en mesure de produire 250 millions de doses en rythme de croisière.

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article