Covid-19: Ordem dos Médicos veut un confinement général similaire à la première vague

Publié le par angeline351

Covid-19: Ordem dos Médicos veut un confinement général similaire à la première vague

L'Ordre des médecins appelle à des restrictions plus strictes et à un confinement général "au moins similaire" à ce qui a été promulgué lors de la première vague de la pandémie.

Dans une note adressée aux rédactions, le président et le bureau de crise de l'Ordre des médecins parlent de «l'absence de mesures robustes» face à la «situation émergente en matière de santé au Portugal», appelant à leur adoption «sans réserve et avec le plus tôt un confinement général au moins similaire »à celui de la première vague de covid-19 l'année dernière, car il y a une situation de« médecine des catastrophes ».

Le document fait état de recommandations telles que les communications aux citoyens «de manière transparente, cohérente et objective, sans omettre la vérité, sans essayer de cacher la gravité de la situation, ni essayer de trouver des boucs émissaires pour justifier l'incapacité à mener la lutte contre pandémie".

En revanche, ils renforcent la nécessité "d'adopter sans réserve et dans les meilleurs délais un confinement général au moins similaire à ce qui s'est produit en mars / avril 2020, lors de la première vague de la pandémie , avec une situation beaucoup moins grave".

En outre, il est impératif de renforcer «la réactivité des équipes de santé publique, avec les moyens nécessaires et des professionnels de santé compétents pour mener à bien les missions de réalisation d'enquêtes épidémiologiques valides et opportunes, qui permettront d'identifier rapidement et rapidement les contacts à haut risque. briser les chaînes de transmission de la maladie covid-19 »

Mais l'Ordre des médecins propose plus - par exemple, que «l'augmentation exponentielle de la capacité de dépistage des personnes infectées et de leurs contacts, grâce à l'utilisation massive de tests rapides, pour tenter de récupérer le temps déjà perdu dans la rupture des chaînes de transmission et renforcer la capacité de réponse de la santé publique ».

De plus, il est nécessaire «d'utiliser, de manière planifiée et organisée, toutes les ressources du système de santé, pour apporter une réponse intégrée et cohérente aux citoyens et aux patients covid-19 et non-covid-19».

L'Ordre a l'intention de libérer «les médecins de famille Trace-Covid (et d'embaucher des médecins pour cette tâche spécifique), afin que la porte d'accès principale au NHS puisse être ouverte et non partiellement fermée», mais aussi d'être protégée «véritablement les personnes les plus fragiles, à savoir nos personnes âgées qui sont chez elles, engagent des équipes spécifiques avec une formation adéquate, afin qu'elles puissent avoir un accès privilégié à des soins de santé sûrs ».

Il est également suggéré que "les institutions juridiquement compétentes, qui connaissent le terrain sur lequel se déroule la lutte contre la pandémie" soient consultées ", mais aussi" la révision immédiate du plan national de vaccination Covid-19 et la demande d'avis urgent au Conseil national de la santé ". Ethics for Life Sciences (CNECV) sur les critères de priorité de vaccination Covid-19 ».

Et la déclaration se termine par de nouveaux avertissements: «Les professionnels de la santé doivent désormais prendre des décisions complexes et très difficiles dans le contexte de la médecine des catastrophes et de l'établissement de critères prioritaires et sont incapables de sauver toutes les vies. Ce sont eux qui désespèrent devant les limites de la souffrance et de la compassion, en raison de l'incapacité de traiter les autres, et sont donc victimes du  burn - out et de la souffrance éthique. Ce sont eux qui, en plus des malades, souffrent sur le terrain, et qui subissent la pression brutale sur le NHS ».

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article