Quand « un peuple devient le Peuple », définition du concept de Nation avec l’historien Pascal Ory

Publié le par angeline351

Quand « un peuple devient le Peuple », définition du concept de Nation avec l’historien Pascal Ory

1882, à La Sorbonne, l’historien Ernest Renan donne une conférence dans laquelle il donne sa définition de la Nation… Un texte publié par la suite qui reste tout à fait pertinent aujourd’hui au dire d’un autre historien, Pascal Ory qui signe, lui en 2020, un ouvrage intitulé « Qu’est-ce qu’une Nation, une histoire mondiale » aux éditions Gallimard.

L’historien développe au micro de Guillaume Erner : « Ce n’est pas un texte chauvin, IIIe république, c’est beaucoup plus compliqué que ça. D’ailleurs, à la fin, Ernest Renan prophétise la création d’une confédération européenne. D’une certaine façon, il est donc plus optimiste que nous ».

« Tous les matins devant la glace, on se réinterroge : est-ce que je me sens encore Français, Ouzbek ou Kurde… »

Optimiste et visionnaire donc, Renan appelait à réinterroger chaque jour l’idée de Nation, comme le raconte Pascal Ory : « Tous les matins devant la glace, on se réinterroge : est-ce que je me sens encore Français, Ouzbek ou Kurde… » car si elle est née en France au XVIIIe siècle, le 17 juin 1789 plus précisément, jour de l’auto proclamation de la création de l’Assemblée Nationale, c’est une idée mondiale.

Pour Pascal Ory en effet « rien n’est plus mondial que le national », si l’idée de Nation a évolué au cours des siècles, avec la montée de populisme, la question du nationalisme, et l’ébranlement de l’union suscité par la pandémie mondiale de covid-19, la quasi-totalité des états mondiaux peuvent se définir et se ressentir comme des Nations, à l’exception de « deux ou trois pays seulement qui restent des dynasties, comme l’Arabie saoudite ».

Alors après avoir donné la définition de Nation, une « expérience de vie en commun, plus ou moins satisfaisante » et en quoi diffère-t-elle de celle de Nation française ?
Pour Pascal Ory, la définition de la Nation française tient en quelques mots, en six mots plus exactement : la Nation française c’est « un peuple, avec un petit p, qui devient le Peuple, avec un grand P ».

Pascal Ory est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et auteur de « Qu’est-ce qu’une Nation, une histoire mondiale » Ed. Gallimard.
 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article