Le Royaume-Uni durcit les restrictions pour Noël, Londres reconfiné

Publié le par angeline351

Le Royaume-Uni durcit les restrictions pour Noël, Londres reconfiné

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a imposé samedi à plus de 16 millions d'Anglais un reconfinement pour endiguer la propagation de l'épidémie de coronavirus en leur demandant de rester chez eux et a finalement renoncé à assouplir les restrictions pour Noël.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a imposé samedi à plus de 16 millions d'Anglais un reconfinement pour endiguer la propagation de l'épidémie de coronavirus en leur demandant de rester chez eux et a finalement renoncé à assouplir les restrictions pour Noël.

En raison d'une montée en flèche des cas de contamination en raison d'une nouvelle souche plus contagieuse du virus, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement devait prendre des mesures urgentes. "Je sais à quel point ce sera décevant", a déclaré Boris Johnson lors d'une conférence de presse. "Aucune autre alternative ne s'offre à moi." "C'est avec le c÷ur très lourd que je dois vous dire que nous ne pouvons pas continuer avec Noël comme prévu", a-t-il encore dit.

Londres et le sud-est de l'Angleterre, où vit un tiers de la population anglaise, sont actuellement au niveau 3 de surveillance et vont désormais passer au niveau 4, ce qui signifie que les commerces non essentiels vont fermer. Dans ces zones, la population devra rester chez elle sauf pour des raisons impérieuses comme le travail.

Les centres de loisirs vont aussi fermer et les interactions sociales seront limitées à la rencontre d'une seule autre personne en extérieur. Les nouvelles mesures entrent en vigueur dimanche. Boris Johnson, critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire au début de la pandémie, avait dit vendredi qu'il espérait ne pas devoir recourir à un troisième confinement après Noël.

Nouvelle souche plus contagieuse
Il a aussi dit samedi avoir été informé que le virus circulait plus rapidement dans certaines parties de l'Angleterre en raison d'une nouvelle souche, prenant soin de préciser que rien n'indiquait que cette nouvelle souche soit plus dangereuse ou plus mortelle.

Le conseiller scientifique en chef Patrick Vallance a quant à lui indiqué que cette nouvelle souche ne remettait pas en cause l'efficacité des vaccins, ajoutant que plus de mesures de santé publique seraient nécessaires pour garder cette souche sous contrôle.

Selon lui, malgré cette nouvelle souche, les vaccins pourront apporter une réponse immunitaire au virus. D'après des études britannique, cette nouvelle souche serait 70% plus contagieuse que la précédente. L'Organisation mondiale de la Santé a dit être en contact étroit avec les autorités britanniques au sujet de cette évolution du virus.

Le Royaume-Uni a fait état samedi de 27.052 nouveaux cas de contaminations au coronavirus, ainsi que 534 décès, selon des données des autorités. Selon un décompte réalisé par Reuters, plus de 75 millions de personnes dans le monde ont été contaminées au COVID-19.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article