Lancement de la campagne de vaccination

Publié le par angeline351

Lancement de la campagne de vaccination

Le gouvernement vient d’annoncer le début de la campagne de vaccination contre le Covid 19. Mais visiblement cela risque de prendre du temps et avec beaucoup de questions. Aperçu dans la presse.

Sud Ouest

Les vaccinations contre le Covid-19 débuteront en Nouvelle-Aquitaine à partir du 4 janvier. C’est l’information qu’a donnée, hier matin sur le plateau de TV7 puis dans la journée à Sud Ouest, Benoît Elleboode, le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS). Les premières vaccinations contre le Covid-19 débuteront pourtant ce dimanche [27 décembre] à ̎ très petite échelle ̎ dans des unités de soins de longue durée et établissements pour personnes âgées d’Île-de-France ̎ volontaires ̎. De même, l’Occitanie a annoncé que la campagne commencerait le 27 décembre sur son territoire. Le grand quotidien aquitain pointe aussi du doigt un autre problème : Dans une interview à un magazine allemand, le secrétaire général d’Interpol, Jürgen Stock, a averti qu’il s’attendait à une hausse ̎ dramatique ̎ de la criminalité lors de l’acheminement des doses de vaccins. ̎ Le vaccin est l’or liquide de 2021. C’est la chose la plus précieuse à distribuer dans l’année à venir. La mafia et d’autres organisations criminelles sont déjà préparées ̎. Encore plus précieux qu’un fourgon blindé de transport de fonds, un camion frigorifique sortant de l’usine Pfizer fera à coup sûr l’objet des plus grandes convoitises. D’autant que l’acheminement est le point faible de toute la chaîne logistique.

Le Monde

Le quotidien du soir précise le lancement de la vaccination : Il s’agissait de la dernière étape réglementaire avant l’utilisation du vaccin américano-allemand en France. La Haute Autorité de santé (HAS) a donné jeudi 24 décembre son aval à l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 développé par Pfizer et BioNTech.

Les Échos

Le quotidien économique rappelle à juste titre : Jusqu’en juin, il va falloir continuer à vivre avec des masques, des tests, de l’isolement et des protocoles sanitaires, a prévenu le Premier ministre, Jean Castex, mercredi [16 décembre] face aux députés. Est-ce à dire que les vaccins contre le Covid ne seront pas au rendez-vous en dépit des 200 millions de doses promises en 2021 ? L’inquiétude commence à poindre chez tous ceux qui comptaient dessus. En réalité, le gouvernement a toujours bon espoir de conduire une campagne de vaccination rapide. Selon nos informations, il espère être en capacité d’immuniser jusqu’à 27 millions de personnes d’ici à juin, soit 40% des Français.

CHRISTOPHE CHICLET
Journaliste à L’inFO militante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article