Impôts : ce qui va changer en 2021

Publié le par angeline351

Impôts : ce qui va changer en 2021

Les contribuables français vont connaître des changements sur leur feuille d’imposition, avec l’adoption prévue dans les prochains jours du projet de loi de finances (PLF) pour 2021. Comme promis, ils ne devront pas être alourdis, malgré les conséquences de la crise sanitaire.

Une revalorisation du barème de l’impôt
Modification du barème de l’impôt sur le revenu ou encore nouvelle étape dans la suppression de la taxe d’habitation, plusieurs mesures devraient entrer en vigueur en 2021 avec l’adoption du projet de loi de finances (PLF) dans les prochains jours. En premier lieu, le barème de l’impôt sur le revenu sera revalorisé de 0,2%. La première tranche imposable est abaissée de 14 à 11%, ce qui concerne les contribuables aux revenus imposables annuels compris entre 10.084 et 25.710€. La deuxième tranche est à 30%, la troisième à 41% et la dernière à 45%. Les personnes touchant moins de 10.084€ restent à 0% de taux d’imposition. À noter, que le mécanisme de la décote devra être étendu l’année prochaine.

Un nouveau crédit d’impôt devrait voir le jour. Il sera instauré au bénéfice des contribuables qui font installer des bornes de recharge de véhicules électriques dans l’emplacement de stationnement de leur résidence principale entre le 1er janvier 2021 et le 31 décembre 2023. L’avantage fiscal sera à hauteur de 75% du montant des dépenses engagés avec un plafond de 300€ par système de charge. La réduction d’impôt sur le revenu pour ceux qui font des investissements locatifs, appelé dispositif Pinel, sera prolongé de trois ans.

Vers la suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales
Les prestations compensatoires deviennent plus favorables. Lorsqu’elle est versée pour partie sous forme de capital libéré dans les 12 mois qui suivent le jugement ou la convention de divorce et pour partie sous forme de rente, les versements en capital doivent permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt. Si le montant de la prestation compensatoire n’est pas fixé ou homologué par un juge, la somme de son revenu imposable peut être déduite si le conjoint verse volontairement une contribution aux charges du mariage. Sur l’imposition des revenus de l’année 2020, la décote sera comprise entre 779€ pour un contribuable célibataire, divorcé ou veuf et 1.289€ pour un couple soumis à une imposition commune. Elle sera de 45,25% du montant de l’impôt qui serait dû sans application du mécanisme.

La taxe d’habitation connaît une nouvelle étape avant sa disparition. Elle sera diminuée de 30% en 2021 puis de 65% l’année suivante pour les 20% des ménages les plus aisés, jusqu’à sa disparition en 2023. Pour les 80% de foyers fiscaux restant, la taxe d’habitation sur les résidences principales a été supprimée en 2020, après une diminution progressive sur trois ans. Le seuil d’entrée au malus auto doit passer de 138 à 133 grammes de dioxyde de carbone (CO2) émis par kilomètre. Le seuil d’entrée sera de nouveau diminué en 2022, à hauteur de 5 grammes, puis de la même mesure l’année suivante.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article