Hommages et émotion pour le dernier JT de Jean-Pierre Pernaut

Publié le par angeline351

Hommages et émotion pour le dernier JT de Jean-Pierre Pernaut

Après 33 ans aux commandes du journal de 13 Heures de TF1, Jean-Pierre Pernaut a passé la main sous une pluie d’hommages et de clins d’œil.
LECTURE ZEN

 

Jean-Pierre Pernaut a présenté son tout dernier journal. Enfin, façon de parler, car une fois passé quelques reportages du jour, l’actualité a vite laissé place à un long hommage. Les reportages contenaient quelques clins d’œil mais le premier vrai hommage est venu de Jean-Pierre Foucault et Sylvie Tellier, présents en direct depuis le Puy du Fou, où aura lieu la centième élection de Miss France samedi soir. Quelques blagues échangées entre les deux Jean-Pierre et surtout un grand merci formulé par la patronne des miss et l’animateur historique.

Anne-Claire Coudray, Gilles Bouleau et Evelyne Dhéliat sont

ensuite entrés en scène. La présentatrice météo a proposé une météo personnalisée, centrée sur la Picardie, la région natale et de cœur de Jean-Pierre Pernaut. Des images de la région ont alors défilé, filmées et commentées par les correspondants lillois de NepTV qui couvrent tous les Hauts-de-France. Ému, Jean-Pierre Pernaut a reçu des messages d’amis et de proches, rassemblés dans la salle des fêtes de Quevauvillers, où il a grandi.

Première personnalité à intervenir, Dany Boon a ensuite fait une courte apparition pour jouer avec son accent ch’ti. « Ma mère, qu’est-ce qu’elle va regarder  ? », a lancé le Nordiste.

Rares sont les personnalités qui étaient invitées à cet hommage, Mathilde Seigner en faisait partie, pour dire qu’elle était fan de « JPP ». Plusieurs pilotes automobiles ont également rendu hommage, en clin d’œil à sa passion pour les sports automobiles : Alain Prost, Sébastien Loeb, Romain Grosjean…

Au cœur des régions
Évidemment, Jean-Pierre Pernaut n’a pas échappé à des compilations et des extraits de ses archives : à Tcherbnobyl, à New York après le 11 Septembre… Et quelques photos « dossiers » comme celle datant de ses années à l’École de journalisme de Lille.

La parole a aussi été donnée aux téléspectateurs fidèles : « Il fait un peu partie de la famille  », « C’est une institution  », « C’est le repère de la journée  », « C’est le numéro 1  »…

Sa femme Nathalie Marquay est venue lui faire un bisou, elle qui n’avait jamais mis un pied sur ce plateau. Ses enfants et son petit-fils sont aussi venus faire un furtif salut.

Mais cet hommage a surtout fait la part belle aux régions, si chères à son coeur, avec de nombreuses images d’archives et des messages de tous les correspondants locaux qui travaillent, ou ont travaillé, pour le journal de TF1. Un réseau de correspondants que JPP a créé il y a 33 ans et c’était une première à l’époque. Sébastien Humbert, le responsable de la correspondance à Lille, a lancé un clip depuis la Grand-Place de Lille, sur l’air de Joe Dassin « On s’est aimé comme on se quitte ».

Après avoir présenté celle qui lui succède, Marie-Sophie Lacarrau, Jean-Pierre Pernaut a rendu l’antenne après un petit discours où il a difficilement retenu ses larmes, notamment au moment de remercier sa femme et sa mère. Le dernier générique s’est ensuite lancé dans une compilation de mercis de tous ses nombreux collaborateurs.

Jean-Pierre Pernaut a présenté son tout dernier journal. Enfin, façon de parler, car une fois passé quelques reportages du jour, l’actualité a vite laissé place à un long hommage. Les reportages contenaient quelques clins d’œil mais le premier vrai hommage est venu de Jean-Pierre Foucault et Sylvie Tellier, présents en direct depuis le Puy du Fou, où aura lieu la centième élection de Miss France samedi soir. Quelques blagues échangées entre les deux Jean-Pierre et surtout un grand merci formulé par la patronne des miss et l’animateur historique.

Anne-Claire Coudray, Gilles Bouleau et Evelyne Dhéliat sont ensuite entrés en scène. La présentatrice météo a proposé une météo personnalisée, centrée sur la Picardie, la région natale et de cœur de Jean-Pierre Pernaut. Des images de la région ont alors défilé, filmées et commentées par les correspondants lillois de NepTV qui couvrent tous les Hauts-de-France. Ému, Jean-Pierre Pernaut a reçu des messages d’amis et de proches, rassemblés dans la salle des fêtes de Quevauvillers, où il a grandi.
Première personnalité à intervenir, Dany Boon a ensuite fait une courte apparition pour jouer avec son accent ch’ti. « Ma mère, qu’est-ce qu’elle va regarder  ? », a lancé le Nordiste.

Rares sont les personnalités qui étaient invitées à cet hommage, Mathilde Seigner en faisait partie, pour dire qu’elle était fan de « JPP ». Plusieurs pilotes automobiles ont également rendu hommage, en clin d’œil à sa passion pour les sports automobiles : Alain Prost, Sébastien Loeb, Romain Grosjean…

Au cœur des régions
Évidemment, Jean-Pierre Pernaut n’a pas échappé à des compilations et des extraits de ses archives : à Tcherbnobyl, à New York après le 11 Septembre… Et quelques photos « dossiers » comme celle datant de ses années à l’École de journalisme de Lille.

La parole a aussi été donnée aux téléspectateurs fidèles : « Il fait un peu partie de la famille  », « C’est une institution  », « C’est le repère de la journée  », « C’est le numéro 1  »…

Sa femme Nathalie Marquay est venue lui faire un bisou, elle qui n’avait jamais mis un pied sur ce plateau. Ses enfants et son petit-fils sont aussi venus faire un furtif salut.

Mais cet hommage a surtout fait la part belle aux régions, si chères à son coeur, avec de nombreuses images d’archives et des messages de tous les correspondants locaux qui travaillent, ou ont travaillé, pour le journal de TF1. Un réseau de correspondants que JPP a créé il y a 33 ans et c’était une première à l’époque. Sébastien Humbert, le responsable de la correspondance à Lille, a lancé un clip depuis la Grand-Place de Lille, sur l’air de Joe Dassin « On s’est aimé comme on se quitte ».

Après avoir présenté celle qui lui succède, Marie-Sophie Lacarrau, Jean-Pierre Pernaut a rendu l’antenne après un petit discours où il a difficilement retenu ses larmes, notamment au moment de remercier sa femme et sa mère. Le dernier générique s’est ensuite lancé dans une compilation de mercis de tous ses nombreux collaborateurs.

Jean-Pierre Pernaut ne raccroche pas encore tout à fait, il sera encore présent sur LCI et donne déjà rendez-vous sur son tout nouveau site Internet, la JPPTV.

Publié dans INFORMATION, saudade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article