Disneyland Paris : un millier d'emplois menacés, des négociations en cours

Publié le par angeline351

Disneyland Paris : un millier d'emplois menacés, des négociations en cours

La présidente du parc d'attractions a notamment insisté sur la nécessité de revoir le programme des spectacles offerts aux visiteurs.

Bientôt un exode de nombreux employés de Disneyland Paris ? Comme l'a appris l'Agence France-Presse lundi 30 novembre de sources syndicales, une négociation pour envisager le départ d'environ 1 000 salariés du parc d'attractions sous la forme d'une rupture conventionnelle collective a débuté vendredi chez Eurodisney. « On est sur une réorganisation qui date d'avant le coronavirus », a assuré Djamila Ouaz, déléguée  à Disneyland Paris.

Dans une lettre envoyée aux salariés la semaine dernière, la présidente du parc d'attractions, Natacha Rafalski, a insisté sur la nécessité de revoir le programme des spectacles offerts aux visiteurs. « Les demandes de nos consommateurs évoluent », écrit notamment la présidente, promettant un accompagnement pour permettre « aux salariés concernés par les effets induits de la transformation d'être redéployés sur d'autres emplois ». D'autres seront accompagnés dans leurs projets professionnels par le biais d'un « dispositif collectif de ruptures conventionnelles », explique-t-elle.

Des spectacles supprimés
Plusieurs spectacles vont être amenés à disparaître, comme le Wild West Show ou le Stunt Show (cascades automobiles), ont rapporté à l'Agence France-Presse plusieurs sources syndicales, confirmant une information du Parisien. Le Wild West Show avait, par exemple, recours à des bisons et des chevaux pour son spectacle, ce que la direction a décidé de supprimer. Les cascadeurs et musiciens sont donc les premiers concernés par le plan de réorganisation. « Ce sont des contrats bien spécifiques, donc c'est compliqué de les recaser ailleurs », a indiqué Djamila Ouaz.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article