Coronavirus : la fin des jours de carence pour les salariés du privé

Publié le par angeline351

Coronavirus : la fin des jours de carence pour les salariés du privé

Interrogée mercredi 9 décembre dernier sur BFM Business, la ministre du Travail a expliqué que tous les salariés du privé pourront bénéficier de la suspension des jours de carence en cas de test positif.

 

Une mise à niveau pour les salariés du privé
Face à la crise sanitaire, le droit du travail s’organise et évolue. Invitée mercredi 9 décembre dernier sur BFM Business, la ministre du Travail a annoncé la suspension des jours de carence pour tous les salariés du privé. Jusqu’à présent, seuls les salariés identifiés comme cas contact pouvaient en bénéficier. La suspension concerne désormais tout le monde, en cas de test positif.

Elisabeth Borne a souhaité démontrer le bon sens de cette mesure en rappelant que jusqu’à présent, un salarié du privé identifié comme cas contact ne bénéficiait pas de jours de carence. Contrairement à un salarié classique, malade, qui lui, en bénéficierait. Le ministère du Travail a donc tranché : suspension pour tous les salariés malades du Covid-19 de ces fameux jours de carence.

Face au Covid-19, le droit du travail évolue
Pour la ministre du Travail, il n’est pas normal de ne pas en bénéficier quand on est cas contact, alors qu’on y a droit quand on est reconnu comme malade du Covid-19. Elle estime par ailleurs que cette mesure encouragera les salariés concernés à respecter les mesures d’isolement préconisées par les pouvoirs publics, que l’on soit cas contact, ou bien contaminé par le coronavirus.

Pour rappel, lundi dernier, le Sénat est allé également dans ce sens, mais pour une autre corporation. La chambre haute a ainsi suspendu le jour de carence pour les agents de la fonction publique, qui auraient déclaré un arrêt maladie lié à la pandémie de Covid-19. Une mesure qui s’appliquera en théorie jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, soit le 16 février prochain.

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article