Chômage partiel : les indemnités baisseront à partir de février

Publié le par angeline351

Chômage partiel : les indemnités baisseront à partir de février

Un projet de décret doit organiser la fin du dispositif de chômage partiel qui comprend une baissse des indemnités à partir de février 2021. Certains secteurs et certaines régions pourront en bénéficier plus longtemps que d’autres.

Le chômage partiel prolongé jusqu’en juin
Le chômage partiel va être dégressif à partir de février 2021. Un projet de décret doit organiser la fin du dispositif mis en place en mars 2020, au début de l’épidémie de Covid-19. Si le chômage partiel devait initialement s’éteindre le 31 décembre, l’ordonnance adoptée lundi 21 décembre en conseil des ministres et un projet de décret transmis aux partenaires sociaux prévoient désormais une nouvelle date de fin et une politique dégressive.

La nouvelle date butoir est désormais fixée au 31 juin, soit six mois supplémentaires, selon les circonstances sanitaires. Mais d’ici là, c’est le montant des indemnisations qui vont évoluer d’une manière plus visible. Si aujourd’hui, les bénéficiaires perçoivent 84% de leur salaire net horaire, la part passera à 60% à compter du 1er février prochain.

Un reste à charge qui augmente pour les employeurs
Du côté de l’employeur qui doit payer la différence, il devra alors assumer un reste à charge de 40% sur les heures chômées, contre 15% aujourd’hui. Pas de surprise en somme, puisque leur diminution était déjà prévue à l’origine le 1er novembre dernier. Mais le gouvernement prévoit une différence de traitements selon les professions et les régions.

Le décret différencie la situation selon les secteurs plus ou moins affectés par la crise. Le tourisme, la culture, les sports, les loisirs, les transports et l’hôtellerie-restauration, qui sont classés parmi les secteurs protégés depuis le 29 juin dernier, pourront continuer de bénéficier d’une prise en charge de 100% jusqu’à la fin juin si nécessaire, avec une rémunération maintenue à 70% brut pour les salariés. Une prise en charge différentes selon un critère géographique est également prévue, notamment pour les entreprises situées dans la zone de chalandise des stations de ski qu’elles fassent ou non partie des secteurs protégés.

Publié dans INFORMATION, VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article