Leclerc, Auchan, Lidl... Rappel de saucisses sèches et rosettes contaminées par des salmonelles

Publié le par angeline351

Leclerc, Auchan, Lidl... Rappel de saucisses sèches et rosettes contaminées par des salmonelles

Des lots contaminés par des salmonelles sont retirés de la vente dans plusieurs enseignes de grande distribution. 26 cas de salmonelloses ont été recensés, 17 auprès d'enfants.

Les autorités sanitaires alertent sur la dangerosité de saucisses sèches et rosettes tranchées commercialisées dans la grande distribution. Dans un communiqué publié jeudi 26 novembre 2020, le ministère de la Santé procède à plusieurs rappels de produits pouvant être contaminés par des salmonelles.

Après enquête de la Direction générale de l’alimentation, la Direction générale de la santé et de Santé publique France, des saucisses sèches contaminées par ces bactéries et consommées ont déjà provoqué 26 cas de salmonelloses, dont 17 concernent des enfants.

Des malades à partir de septembre
Ces 26 cas de salmonelloses ont été identifiés par les autorités sanitaires en octobre-novembre. Point commun : « Les personnes interrogées sont tombées malades à partir du 22 septembre. Elles ont toutes consommé des saucisses sèches achetées dans une même enseigne de magasins », indique le ministère de la Santé.

Les produits incriminés ont été fabriqués par l’établissement France Salaisons.

Un premier retrait de saucisses sèches de marque Saint-Azay vendues chez Leclerc avait été opéré le 13 novembre dernier. En complément et « de manière préventive », la société France Salaisons a procédé le 16 novembre au retrait et au rappel de nouveaux produits.

Ne pas consommer ces produits
Les personnes qui auraient acheté puis consommé les produits avant qu’ils ne soient rappelés et qui présenteraient des symptômes d’infection sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

La contamination aux salmonelles peut entraîner des toxi-infections alimentaires et se traduire par des troubles gastro-intestinaux, diarrhées, vomissements et douleurs abdominales, souvent accompagnés de fièvre, rappellent les autorités sanitaires.

Ces symptômes peuvent être plus graves chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées, et doivent être pris au sérieux. Le délai d’incubation peut aller de 6 à 72 heures.

« En l’absence de symptômes dans les 7 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s’inquiéter et de consulter un médecin », soulignent les autorités sanitaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article