Le repos dominical : un droit fondamental du travail et un choix de société

Publié le par angeline351

 

La règle du repos hebdomadaire dominical date d’une loi de 1906, dans la suite de la séparation de l’Église et de l’État en 1902, qui l’a instaurée dans un souci de protection de la santé et de la sécurité au travail.

Cette avancée sociale majeure faisait directement suite à la grève des mineurs du Nord et à la catastrophe minière de Courrières où un millier de mineurs sont morts. C’est donc une loi fondamentale de la République laïque française. D’après le code du travail (L. 3132-1 et L 3132-3) :

« Il est interdit de faire travailler un même salarié plus de six jours par semaine. »
««« Le repos hebdomadaire doit être donné le dimanche.
«««Le repos dominical est en outre un pilier dans la vie française.                                                                    «««C'est d'un choix de société dont il s'agit !               Bien vivre, c'est avoir le temps d'être en famille ou entre amis, d’avoir du temps de loisir autres que celui d'être obligé de faire ses courses le dimanche.                  
La Conférence Nationale Professionnelle de la Section fédérale du Commerce & VRP de la FEC FO CONSTATE que le travail dominical précarise les travailleurs, ne crée aucun emploi CDI temps plein et détériore les conditions de travail de tous les salariés.                                                    Elle DENONCE :                                    la politique de bas salaires des entreprises, qui contraint les salariés à travailler le dimanche pour augmenter leurs revenus.

La Conférence Nationale Professionnelle de la Section fédérale du Commerce & VRP de la FEC FO                                                        EXIGE:
l’abrogation de la loi MALLIE, de l’amendement DEBRE, du décret du Bricolage et la loi MACRON visant à la
généralisation du travail du dimanche et de soirée ainsi que la suppression des ZTI et des ZT.                            

 La Conférence Nationale Professionnelle de la Section fédérale du Commerce & VRP de la FEC FO
REVENDIQUE :
«« le repos dominical de tous les travailleurs du Commerce pour préserver leur vie personnelle, familiale et associative, ainsi que leur santé,                                  ««le droit aux deux jours de repos consécutifs dont le dimanche,
«« l’intégration de la rémunération dévolue au travail du dimanche dans le salaire de base lorsque l’on obtient ««la fermeture du dimanche et le maintien des emplois,
CONDAMNE :
«« le non respect du volontariat par : l’intimidation, chantage, menace,
«« l’absence de formation de ces salariés,
««l’usage des contrats VSD « weekend ». 

 La Conférence Nationale Professionnelle                     ENGAGE: toutes les structures de notre organisation syndicale à continuer de défendre le repos dominical

La Conférence Nationale Professionnelle de la Section fédérale du Commerce & VRP de la FEC FO
APPELLE donc ses militants :

«« à ne signer aucun accord sur le travail du dimanche sauf si ces accords contribuent à diminuer le nombre d’ouvertures légal,
«« à ne pas fréquenter les enseignes le dimanche et ne pas se rendre complices d’une distorsion concurrentielle destructrice d’emplois.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article