Formation professionnelle et DIF : bonne nouvelle pour les salariés

Publié le par angeline351

Formation professionnelle et DIF : bonne nouvelle pour les salariés

Nombreux sont encore les salariés qui ignorent disposer d'un droit à la formation professionnelle, mais surtout, d'une cagnotte permettant de la financer. Avec l'état d'urgence sanitaire, les délais accordés aux salariés pour mettre leur compte personnel de formation à jour ont été augmentés. 

Le compte personnel de formation (CPF), plus simple, plus clair
Oui, c'est bien une démarche supplémentaire à accomplir, ce n'est pas encore automatique. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Vous ne le savez peut-être pas, mais se cache quelque part dans des ordinateurs une cagnotte secrète à votre nom, cagnotte vous permettant d'acheter des journées de formation auprès d'organismes agréés pour cela.

Cette cagnotte, c'est en fait votre « compte DIF », pour « droit individuel à la formation ». Vous avez cotisé pour la constituer sans le savoir, que vous soyez ou ayez été salarié, intérimaire ou même chômeur avant 2015. À cette date, le droit individuel à la formation, et le compte qui l'accompagne, a été remplacé par le compte personnel de formation, dans un souci de clarté et de simplification.

16 millions d’ayant-droits n’ont pas encore récupéré leur crédit DIF
Car il faut dire que le défaut du « DIF », c'était qu'il était exprimé en points, qui ne voulaient pas dire grand chose aux ayant-droits. Aujourd'hui, le compte personnel de formation est exprimé en euros, ce qui permet de savoir tout de suite quelle formation l'on peut se payer avec. Et on peut financer beaucoup de choses avec, même l'apprentissage d'une langue étrangère, la création et l'animation d'un site internet ou... son permis de conduire !

Mais pour cela, il faut d'abord aller récupérer ses points DIF, pour les transférer, donc, sur le CPF. Et c'est ce que l'état d'urgence sanitaire a changé : le délai pour le faire, initialement clos le 31 décembre 2020, a été repoussé au 20 juin 2021. Comment s'y prendre ? Il faut pour cela consulter son dernier bulletin de paie de 2014, ou le premier de 2015 : y figure, normalement, le détail des droits au DIF. Armé de cette information, il faut ensuite aller sur le site dédié au CPF pour y créer son compte, et le créditer. En moyenne, les ayants-droits ont près de 1.300 € à récupérer... seuls 5 millions sur les 21 millions de bénéficiaires l'ont fait jusqu'ici !

Publié dans INFORMATION, VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article