EDITORIAL DE MICHEL BEAUGAS, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’UCR-FO

Publié le par angeline351

EDITORIAL DE MICHEL BEAUGAS, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’UCR-FO

Le gouvernement de Jean Castex a fait parvenir de nouvelles échéances pour discuter des thèmes qu’il avait inscrits à l’ordre du jour de son « agenda social ».

Celui-ci est composé de six blocs de discussions. Le premier, intitulé « Réponse à la crise », comprend le suivi du volet social du plan de relance, du plan jeune et de concertations autour des métiers en tension. Cette problématique a été inscrite à la demande insistante de FO.

Le deuxième bloc est consacré « aux nouveaux modes de travail et de reconnaissance des salariés », il comprend la négociation sur le télétravail et celle sur la santé au travail, deux négociations où notre confédération est très impliquée. Ce bloc comprend également le sujet du « partage de la valeur » avec le lancement d’une concertation. FO a fait connaître sa position : le premier partage de la valeur est l’augmentation des salaires.

Le troisième bloc porte sur « le suivi des réformes comprenant la restructuration des branches » (sujet qui vient d’être renvoyé aux calendes grecques notamment à notre demande), la réforme de l’assurance-chômage dont l’application vient d’être reportée au 1er avril 2021 et dont nous revendiquons l’abandon, enfin le suivi de la réforme de la formation professionnelle dont les discussions sont renvoyées au mois de mars prochain.

« Les formes particulières d’emploi » constituent le quatrième bloc de concertations autour des travailleurs des plateformes, du travail détaché et des travailleurs dits de la deuxième ligne dont les travaux viennent de commencer le vendredi 6 novembre. La confédération suivra avec une grande attention et vigilance l’avancement de cette discussion qui est prévue pour durer jusqu’à la fin de 2021, alors qu’il y a urgence de revaloriser, sous toutes les formes, l’ensemble de ces métiers, qu’ils soient du privé ou du public.

Les discussions du cinquième bloc tourneront autour du « travail des seniors puis des retraites », elles devraient commencer mi-novembre pour se terminer courant mai 2021. Nous n’avons eu, à ce jour, aucun contact sur le sujet avec le secrétaire d’état en charge de ce dossier…

Enfin, le dernier et sixième bloc sera consacré au « financement de la protection sociale », notamment de l’assurance-chômage et des retraites. Ces concertations devraient commencer, selon le nouvel agenda, en avril 2021.

Vous pouvez être assurés que sur chaque sujet évoqué, la confédération rappellera ses positions et propositions, et qu’elle continuera de demander l’abandon des « réformes » de l’assurance-chômage et des retraites.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article