Démantèlement d’EDF : mensonges et trahisons

Publié le par angeline351

Démantèlement d’EDF : mensonges et trahisons

Communiqué FO Énergie et Mines

Le mauvais scénario concocté par la commission européenne, L’État français et les directions d’EDF
FO félicite la mobilisation des Électriciens et Gaziers ce 26 novembre suite à l’appel de l’intersyndicale. Malgré les écueils liés à la crise sanitaire et la panne « inopinée » de l’outil de saisie des heures au sein de certaines entreprises, nous mesurons à plus de 50% le taux réel de salariés en grève et félicitons le personnel gréviste.

Le message envoyé est clair : donnons un avenir républicain au Service public de l’Énergie, au service des populations, de la compétitivité de nos industries et en phase avec la nécessité de décarboner l’Énergie pour se mettre au diapason de la lutte contre le réchauffement climatique.

Pure provocation, hasard… En fin de journée, la presse a relayé une information comme quoi la veille, l’Élysée aurait entériné, le projet de réorganisation d’EDF.

Le gouvernement aurait donc pris la décision de répondre favorablement aux exigences de la Commission européenne passant même si on en croit les déclarations du management d’EDF, au-delà des « lignes rouges » ! Le pire des scénarios.

La Trahison est complète, la soumission au dogme de Bruxelles également, et cela contre les intérêts des personnels, du Groupe EDF, du Service public, de la France et de ses citoyens.
Pour FO, la priorité de l’interfédérale doit conduire à faire monter le rapport de Force sur l’ensemble des questions que pose le sujet.

Pas question de se laisser enfermer dans un débat sur la régulation nucléaire et passer outre sur l’avenir d’EDF, groupe Intégré en charge du Service public.

Pas question de laisser filialiser et brader l’Hydraulique, Le Système Énergétique Insulaire, ENEDIS.

Pas question d’abandonner les Commercialisateurs, la R & D, les fonctions supports et tertiaires.

Pas question d’abandonner la nécessité de garanties sociales fortes à travers l’application du Statut national pour celles et ceux qui produisent, transportent, distribuent, commercialisent en y intégrant les évolutions de technologies et les nouveaux métiers.

Plus que jamais, Agir pour ne pas subir, l’intérêt général contre « la main invisible du marché », pour un Service public républicain et un Statut du personnel renforcé.
ÉNERGIE ET MINES
Secrétaire général

Publié dans INFORMATION, COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article