Allégement du confinement: le calendrier en trois étapes d'Emmanuel Macron

Publié le par angeline351

Allégement du confinement: le calendrier en trois étapes d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a détaillé ce mardi son calendrier de sortie progressive du confinement, de réouverture des commerces, de la reprise des activités sportives, et autres assouplissements très attendus par les Français. Il a également précisé la stratégie de vaccination contre le Covid qu'il entend mettre en oeuvre. 

Emmanuel Macron s'est de nouveau adressé aux Français ce mardi à 20 heures pour annoncer comment il entendait desserrer progressivement l'étreinte du confinement en trois étapes, alors que le pays a dépassé le cap des 50.000 décès du coronavirus. Selon le chef de l'Etat, le nombre de cas positifs journaliers a nettement baissé, ainsi que le nombre d'hospitalisations et d'admissions en réanimations. "Le cap de la seconde vague de l'épidémie est passé", a déclaré Emmanuel Macron en préambule. "C'est tous ensemble que nous avons obtenu ses résultats." Le chef de l'Etat a néanmoins averti qu'il fallait se préparer au "conséquences sur le long terme" du virus, notamment l'impact psychologique de la pandémie et du confinement. 

Calendrier en trois étapes 
"Le virus reste encore très présent", a ajouté le chef de l'Etat, qui estime que l'objectif qu'il s'était fixé le mois dernier de retomber au nombre de 5.000 contaminations par jour prendra encore "plusieurs semaines". "Aussi, il nous faut poursuivre nos efforts", pour sauver des vies et maîtriser l'épidémie. Pour Emmanuel Macron, il est donc nécessaire de continuer à limiter les rassemblements et d'appliquer des règles strictes de déplacements. Il a détaillé les trois prochaines étapes de son calendrier qu'il a voulu très précis. 

Tous les commerces et services pourront rouvrir dans le cadre d'un protocole sanitaire strict jusqu'à 21 heures au plus tard. 

Les célébrations religieuses pourront reprendre dans la limite de 30 personnes.

Les déplacements pour motif de promenade seront permis dans un rayon de 20 kilomètres pour trois heures. Mais les attestations resteront obligatoires. 

Les "activités extra-scolaires en plein air, seront à nouveau autorisées" à partir de samedi, et le 15 décembre en salle, date de démarrage de la deuxième étape du calendrier présenté par le chef de l'Etat.

 

- A partir du 15 décembre :

Si le nombre de contaminations tombe à 3.000 par jour, le confinement sera levé et les déplacements seront autorisés. A compter du 15 décembre, "nous pourrons donc à nouveau nous déplacer sans autorisation, y compris entre régions, et passer Noël en famille" mais en limitant les "déplacements inutiles", a annoncé le chef de l'Etat, qui avait décrété le reconfinement le 28 octobre.

Les salles de cinéma, les musées et les théâtres pourront rouvrir si les conditions le permettent.

Un couvre-feu sera mis en place de 21 heures jusqu'à 7 heures le matin et les rassemblements sur la voie publique ne seront pas autorisés.

Pendant les fêtes, les grands rassemblements resteront interdits et les stations de ski ne devraient pas rouvrir avant janvier. 

- A partir du 20 janvier : 

"A partir du 20 janvier, avec le recul suffisant du retour des fêtes de fin d'année, nous pourrons prendre de nouvelles décisions d'ouverture", a déclaré Emmanuel Macron. 

Si le contexte sanitaire le permet, parmi les assouplissements envisagés, les restaurants et les salles de sport pourront alors rouvrir. En revanche, aucune date d'éventuelle réouverture n'a été donnée pour les bars, eux aussi fermés depuis fin octobre, ni pour les discothèques, fermées depuis le premier confinement.

Les cours en présentiel reprendront dans les lycées, puis dans les universités 15 jours plus tard. 

La vaccination "dès fin décembre, début janvier"
Emmanuel Macron a ensuite évoqué la stratégie vaccinale qu'il entend mettre en oeuvre, alors que les laboratoires rivalisent d'annonces sur l'efficacité de leurs vaccins en cours de développement ces dernières semaines. Le chef de l'Etat a annoncé que la vaccination contre le Covid-19 ne serait pas obligatoire et que la campagne débuterait "dès fin décembre, début janvier" pour "les personnes les plus fragiles". "Certains (vaccins) seront disponibles dès la fin décembre, début janvier, et une seconde génération arrivera au printemps", a-t-il déclaré, assurant que la France, avec l'Union européenne avait "sécuris(é) le nombre de doses" nécessaires. 

Pour les tests, le chef de l'Etat promet en janvier un délai maximum de 24 heures pour les résultats, dont la lenteur a fait échouer jusqu'ici la stratégie de dépistage et d'isolement des malades. Il promet aussi le déploiement des tests antigéniques rapides sur tout le territoire.

"Nous devons être plus contraignants à l'égard de celles et ceux qui ont le virus", a-t-il ajouté, en appelant le Parlement à prévoir "les conditions pour s'assurer de l'isolement" des cas positifs. "Je souhaite que le gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s'assurer de l'isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante", a déclaré le chef de l'Etat, en promettant que "ces personnes seront accompagnées sur le plan matériel, sanitaire, psychologique".

De nouvelles aides aux entreprises fermées
Les entreprises "qui resteront fermées administrativement" dans les prochaines semaines, comme les restaurants, pourront obtenir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d'affaires annuel, au lieu des 10.000 euros déjà proposés, a indiqué mardi Emmanuel Macron.

"Les restaurants, les bars, les salles de sport, les discothèques, tous les établissements qui resteront fermés administrativement se verront verser, quelle que soit leur taille, 20% de leur chiffre d'affaires de l'année 2019 si cette option est préférable pour eux aux 10.000 euros du fonds de solidarité", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une allocution télévisée.

L'ensemble de ces annonces sera détaillé jeudi matin par le Premier ministre Jean Castex à l'occasion du conférence de presse, a fait savoir Matignon à l'AFP. 
 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article