L’embouteilleur de Coca-Cola ferme un site aux Ulis et vend une activité à Dunkerque

Publié le par angeline351

L’embouteilleur de Coca-Cola ferme un site aux Ulis et vend une activité à Dunkerque

Coca-Cola European Partners France a décidé de se séparer de l’activité du Centre de reconditionnement de Dunkerque (Nord) et de fermer le Centre technique national des Ulis (Essonne).

Coca-Cola European Partners France, l’embouteilleur de Coca-Cola dans l’hexagone, a officialisé, le 22 octobre lors d’une réunion exceptionnelle du comité central social et économique, sa décision de se séparer de son activité de reconditionnement de matériel frigorifique à Dunkerque (Nord)

ainsi que la fermeture du Centre technique national des Ulis (Essonne), a-t-on appris le 23 octobre de source syndicale.

Quelques licenciements, dont le nombre exact n’est pas encore connu, sont également prévus au siège de la société à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). En revanche aucune des cinq usines du groupe ne serait concernée par ce plan de restructuration. "Le centre de reconditionnement de Dunkerque a un acheteur qui reprend ses 24 salariés. Quant au site des Ulis il devrait fermer ses portes vers le milieu de 2021", a déclaré cette source syndicale.

L’établissement des Ulis qui compte une quarantaine de salariés héberge un centre opérationnel de service gérant les appels des clients et les demandes de dépannage, un service facturation ainsi qu’une activité de logistique des vitrines réfrigérées.

"Les activités administratives et de service seront rapatriées au siège social d’Issy-les-Moulineaux alors que la partie logistique qui emploie six salariés sera fermée. La direction croit être en mesure de ne pas faire de plan social pour l'emploi (PSE) pour les poste supprimés à Issy-les-Moulineaux et aux Ulis" a-t-on encore indiqué de même source.

Coca-Cola European Partners France emploie 2 200 salariés et produit des boissons dans cinq usines à Grigny (Essonne), Clamart (Hauts-de-Seine), Socx, au sud de Dunkerque (Nord), à Castanet-Tolosan dans la banlieue de Toulouse (Haute-Garonne) et aux Pennes-Mirabeau aux portes de Marseille (Bouches-du-Rhône).

 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article