Coronavirus. Le taux d’incidence grimpe encore en Loire-Atlantique

Publié le par angeline351

Coronavirus. Le taux d’incidence grimpe encore en Loire-Atlantique

 

Quatre personnes en plus sont décédées du Covid-19 à l’hôpital entre le 2 et le 6 octobre. Le taux d’incidence grimpe à 80,4 en Loire-Atlantique (61,6 vendredi dernier).
Même si la Loire-Atlantique ne fait pas partie des départements les plus touchés par l’épidémie, les chiffres sont encore en hausse : 66 personnes sont actuellement hospitalisées dont 9 en réanimation, selon le bilan du mardi 6 octobre 2020 de l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire (58 personnes dont 10 en réa vendredi).

183 décès depuis février

En tout, 183 personnes sont décédées du Covid-19 dans les établissements de santé du département depuis le 23 février 2020, soit quatre de plus que vendredi.

Le taux d’incidence s’élève à 80,4 (contre 61,6 le 2 octobre), c’est-à-dire le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants. La moyenne des Pays de la Loire est de 66,9. En comparaison, à Paris, le taux était lundi 5 octobre de plus de 200 cas pour 100 000 habitants.
En Loire-Atlantique, le taux de positivité – le nombre de cas positifs parmi les personnes testées – grimpe également : 7,5 selon le bilan de ce mardi contre 5,7 vendredi 2 octobre.

La Loire-Atlantique a les taux les plus élevés de toute la région des Pays de la Loire.

1 218 cas positifs en une semaine

6 437 personnes ont été testées positives en Loire-Atlantique, depuis le déconfinement (contre 5 219 mardi d’avant). En une semaine, 1 218 cas positifs ont été enregistrés.

Quid des Ehpad ?

Dans les établissements médico-sociaux des Pays de la Loire, 310 résidents sont décédés (dont 228 en Ehpad et 82 en établissements spécialisés) depuis les données du 28 mars. Des chiffres en hausse (304 résidents, dont 222 en Ehpad vendredi dernier).

1 909 professionnels (cas possibles et confirmés selon l’ARS) sont touchés contre 1 854 vendredi.

Mesures

La Loire-Atlantique n’est encore pas au stade de la zone alerte renforcée, qui comprend trois critères (dont un taux d’incidence supérieur à 150 pour 100 000 habitants). Mais les chiffres grimpent de jour en jour.

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article