COMMENT S'ORGANISENT LES ENTERREMENTS PENDANT LE CONFINEMENT ?

Publié le par angeline351

COMMENT S'ORGANISENT LES ENTERREMENTS PENDANT LE CONFINEMENT ?

 

Alors que le second confinement de 2020 se met en place, de nombreuses questions se posent. Emmanuel Macron a répondu à quelques unes d'entre elles lors de son allocution télévisée ce mercredi 28 octobre 2020. Concernant les enterrements, le président de la République a décrété qu'en « cette période marquée par la Toussaint, ils demeureront ouverts et je veux que nous puissions continuer à enterrer dignement nos proches. »

Il est probable que les règles qui régissent ce genre d'événement soient les mêmes que celles en vigueur jusqu'à présent.

Les enterrements et cérémonies religieuses maintenues en petit comité
Qu'en est-il dans les faits ? Les cérémonies religieuses sont interdites jusqu'à nouvel ordre, sauf pour les mariages et les enterrements. Ces derniers peuvent accueillir 30 personnes au maximum. « Les lieux de culte resteront ouverts, en revanche les cérémonies religieuses seront interdites sauf pour les enterrements dans la limite de 30 personnes et pour les mariages dans la limite de 6 personnes. Une tolérance sera appliquée pour le weekend de la Toussaint ainsi que pour les commerces de fleurs », a précisé le premier ministre ce jeudi 29 octobre 2020.

Crématoriums et funérariums : les mesures prises

Concernant les crématoriums et autres funérariums, c'est une autre paire de manche : pas de réglementation particulière, faisant de ce cas une zone grise dans la législation concernant le confinement. Mais les établissements ont pris les devants, chacun imposant des cérémonies restreintes, quand il y en a encore, avec un nombre de proches présents qui varie en fonction des lieux. En revanche, une règle en commun pour tous : la distanciation sociale.

Et concernant les décès liés au Coronavirus ? Là également, différentes mesures ont été prises. Le Haut conseil de la santé publique invite ainsi les établissements s'occupant des défunts à placer leur corps dans des housses mortuaires étanches et hermétiquement fermées pour éviter une éventuelle propagation, avant d'être conduit dans les chambres funéraires. Et de préciser que les cercueils doivent être fermés au plus vite et que les soins de conservations et de thanatopraxie sont interdits. Un nombre de morts en augmentation de jour en jour, ce qui pourrait obliger l'Etat à durcir encore plus les mesures en vigueur.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article