Coronavirus : le nombre de nouveaux cas augmente encore, comme le nombre d’hospitalisations

Publié le par angeline351

Coronavirus : le nombre de nouveaux cas augmente encore, comme le nombre d’hospitalisations

Le nombre d’hospitalisation augmente, avec 5 096 patients (93 de plus par rapport à mercredi), dont 615 en réanimation, soit 16 de plus depuis hier.

Ce qu’il faut savoir :
– La progression du virus toujours « exponentielle » en France. Selon les chiffres de ce jeudi de Santé Publique France, 9 843 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures. Et 71 nouveaux foyers de contamination (« clusters ») ont ainsi été détectés dans le même laps de temps.

– Dans le Nord et le Pas-de-Calais, la situation se dégrade : les taux de positivité et les nouveaux cas continuent d’augmenter. Trois nouveaux décès sont à déplorer dans la semaine du 31/08 au 6/09.

– « La France se situe à un niveau maintenant qui est inquiétant, qui n’est pas celui de l’Espagne mais qui n’est pas loin », a déclaré le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, estimant que le gouvernement va devoir « prendre des décisions difficiles » dans les prochains jours.

– Vous cherchez une réponse à une question d’actualité ou un problème pratique ? Vous doutez de la véracité d’une information ? Abonnez-vous au groupe Facebook La Voix solidaire : ensemble, trouvons les réponses à vos questions  !

La (mauvaise) nouvelle est tombée ce jeudi après-midi : le marché de Noël de Lauwin-Planque, le plus important du Douaisis, est annulé en raison de la crise sanitaire.

Un collectif de médecins réclame le masque dès l’école primaire

Le collectif de professionnels de santé Stop-Postillons, qui milite pour le masque dans l’espace public depuis mars, demande qu’il soit porté par les enfants dès 6 ans, à l’école primaire et non dès le collège, pour «colmater la brèche» de l’épidémie de Covid-19. « Si les parents se protègent par leurs masques au travail, mais que les enfants se transmettent le virus à l’école, la contamination se fait de foyer en foyer par cette brèche », avertit le collectif. C’est pourquoi il « insiste sur l’intérêt du port du masque en école primaire ».

. 9 843 nouveaux cas et 93 hospitalisations en 24 heures

Selon la Direction générale de la Santé (DGS), 9 843 nouveaux cas positifs ont été enregistrées ces dernières 24 heures, contre 8 577. Selon Santé Publique France, 71 « clusters » ont été identifiés en 24 heures et 644 foyers épidémiques sont en cours d'investigation.

Depuis le début de l’épidémie, 30 813 personnes sont décédées de la Covid-19 en France, dont 20 338 à l'hôpital et 10 475 dans les établissements médico-sociaux. C’est 19 décès de plus enregistrés en 24 heures. Le nombre d’hospitalisation augmente, avec 5 096 patients (93 de plus par rapport à mercredi), dont 615 en réanimation, soit 16 de plus depuis hier.

. Plus de 904 500 morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 905.269 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 17 h. Près de 28 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 191 168 décès, suivis par le Brésil avec 128 539 morts, l’Inde (75 062), le Mexique (69 095) et le Royaume-Uni (41 608).

. À Arras, le masque est désormais obligatoire aux abords des établissements scolaires et de la gare

La ville d’Arras renforce une nouvelle fois ses mesures visant à limiter la propagation du Covid-19. Déjà obligatoire dans l’hyper-centre, le port du masque l’est désormais aussi aux abords des établissements scolaires, des bâtiments publics et autour de la gare

. Nice suspend toute visite dans ses Ehpad municipaux

Le maire LR de Nice Christian Estrosi a annoncé jeudi la suspension des visites dans les quatre Ehpad municipaux et une série de restrictions, comme l’annulation du début de la saison d’opéra, en réponse à la circulation plus active du coronavirus. « J’assume des choses qui peuvent paraître impopulaires (...) Certains peuvent parler d’un semi-confinement (...) En fonction de l’évolution (...) je serai amené à prendre des mesures sans doute plus fortes encore dans les semaines qui viennent voire les jours », a-t-il déclaré lors d’un point presse, affirmant: « La situation est grave » et la progression du virus « exponentielle ».

. Trois nouvelles écoles touchées par des cas de Covid-19 à Arras

Après l’école privée Saint-Joseph, c’est au tour de trois écoles publiques d’Arras d’être touchées par des cas de Covid-19. Chaque établissement a vu une de ses classes mise en quatorzaine.

. Quatre classes fermées à l’école de Delettes après un cas de Covid chez un élève

Un élève d’une classe de primaire a été testé positif au coronavirus à Delettes. Par précaution, les quatre classes de primaire ont été fermées pendant jusqu’à jeudi prochain. Les deux classes de maternelle ne sont pas concernées par cette mesure.

. Le coronavirus est capable d’envahir le cerveau, selon une étude

Le Covid-19 serait capable de se dupliquer à l’intérieur du cerveau, et sa présence priverait d’oxygène les cellules du cerveau avoisinantes.

. Covid-19 : deux classes fermées dans des écoles du Boulonnais

Ce jeudi, deux établissements du Boulonnais ont été contraints de fermer une classe suite à la détection d’un cas de Covid-19. À Saint-Martin-Boulogne, il s’agit d’une classe de grande section de maternelle de l’école Saint-Charles, à Menneville, cela concerne une classe de CM1-CM2.

. Cas de Covid-19 au collège à Sangatte: les élèves de retour en cours

Mardi, un élève du collège Louis-Blériot à Blériot-Sangatte a été dépisté positif à un test du Covid-19. Ses camarades de classe, en troisième, devaient rester chez eux mercredi. La mesure a été levée, les élèves pouvaient revenir en cours ce jeudi matin.

 Une classe de l’école Jules-Ferry de Barlin fermée après un cas de Covid-19

Le maire de Barlin indique sur Facebook jeudi qu’une classe de l’école Jules-Ferry a été fermée après la détection d’un cas de Covid-19 chez les élèves.

 

Un foyer de Covid-19 au club de football de Provin

Cinq joueurs de l’US Provin ont été détectés positifs au coronavirus. Le club refuse de communiquer pour l’instant.

. À Templeuve-en-Pévèle, les cinq classes élémentaires de Saint-Martin fermées

Toutes les classes de primaire de l’école privée ont été fermées mardi soir face à un cas avéré de Covid. La partie maternelle reste ouverte.

. L’unité Covid du CHAM rouvre, deux patients hospitalisés en réanimation

Ces derniers mois, le centre hospitalier de l’arrondissement de Montreuil avait accueilli épisodiquement quelques patients souffrant du Covid 19. C’est de nouveau le cas en ce début septembre. L’établissement hospitalier doit aussi gérer l’afflux de personnes désirant se faire tester. Alors que le CHAM n’est pas un centre de dépistage grand public.

. Une ado de 14 ans hospitalisée dans un état grave à Bordeaux

Selon 20 Minutes, une adolescente de 14 ans est actuellement prise en charge en réanimation à l’hôpital Pellegrin de Bordeaux. Elle est la seule enfant actuellement hospitalisée dans cet hôpital parmi la soixantaine de patients. Et elle ne présenterait aucun facteur de risque.

. AstraZeneca juge possible un vaccin cette année malgré la pause

Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a jugé jeudi encore possible d’avoir un vaccin disponible d’ici la fin de l’année, malgré la pause dans les essais de son projet mené avec l’université d’Oxford. « Nous pourrions encore avoir un vaccin d’ici la fin de l’année, début d’année prochaine », a déclaré le directeur général du groupe Pascal Soriot, lors d’une conférence en ligne organisée par le groupe de médias Tortoise et selon des propos confirmés par un porte-parole d’AstraZeneca.

. Pendant la crise, les riches continuent de s’enrichir, dénonce Oxfam

Selon l’ONG basée à Londres, 32 entreprises, dont Microsoft, Intel, Apple, Walmart, Facebook, Google mais aussi Nestlé ou Roche, vont enregistrer à la fin de l’année une hausse spectaculaire de leurs bénéfices, de l’ordre de 109 milliards de dollars (92,1 milliards d’euros) de plus que le résultat moyen réalisé sur les quatre dernières années. Parallèlement, les 25 milliardaires les plus riches du monde ont vu leur patrimoine augmenter de 255 milliards de dollars entre la mi-mars et la fin mai. Oxfam pointe en particulier l’exemple de Jeff Bezos, patron d’Amazon, dont le cours de Bourse a flambé de 76 % depuis janvier. Sur le papier, la hausse de sa fortune, qui atteint 204 milliards de dollars selon Forbes, correspondrait à verser une prime 105 000 dollars aux 876 000 salariés de l’entreprise dans le monde (dont 10 000 en France), pointe Oxfam dans un rapport publié ce jeudi 10 septembre, relayé par Le Monde.

. Chômage partiel pour garde d’enfant: c’est l’employeur qui détermine si le télétravail est possible

Alors que le gouvernement a annoncé le retour du chômage partiel pour les parents devant garder leurs enfants, le cas de ceux qui doivent veiller sur des enfants en bas âge pose question.

. A quoi pourrait ressembler un reconfinement partiel et localisé?

Alors que l’épidémie de coronavirus continue de progresser en France, l’hypothèse d’un reconfinement partiel et localisé est toujours sur la table même si les pouvoirs publics rappellent régulièrement qu’ils veulent tout faire pour l’éviter.

. Sophie Nguyen, infectiologue : « Il faut faire attention, dans la sphère publique mais surtout dans la sphère privée »

L’infectiologue Sophie Nguyen, du centre hospitalier de Béthune-Bruay, « que les gens vont prendre conscience qu’il faut faire attention à ses proches, ne plus s’embrasser, ne plus faire d’accolade ». Pour elle, les décisions prises dans la sphère publique sont davantage respectées que lors de fêtes de famille.. Le président appelle les Français à être disciplinés

Emmanuel Macron appelle les Français à prendre leur part des responsabilités. « Nous sommes tous les dépositaires de cette lutte contre le virus, par notre discipline avec les gestes barrière, par notre discipline aussi dans la vie familiale et plus intime, parce qu’on ne doit pas les oublier dans ces moments-là », dit-il.

« Nous constatons qu’il y a beaucoup de contaminations dans les éventements familiaux ou les événements qui ne sont pas vus en public et où la pression se relâche, poursuit le président. Si nous avons tous cette discipline, je pense que nous pouvons faire face. Il faut être réaliste, sans céder à quelque panique que ce soit. ». Emmanuel Macron promet des décisions vendredi « pour donner de la visibilité sur les prochaines semaines »

Le président de la République affirme que « nous aurons au Conseil de défense de vendredi des décisions à prendre, comme à chaque fois. Ce que je souhaite, c’est donner de la visibilité sur les prochaines semaines. ». « La vie du pays ne peut pas se réduire à l’avis du conseil scientifique »

« La vie du pays ne peut pas se réduire à l’avis du conseil scientifique, a affirmé Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse à Ajaccio. Lorsqu’on a confiné, on l’a vu, on a eu des conséquences très négatives pour la santé et d’autres pathologies, pour l’éducation, pour la vie sociale. Avec toujours l’incertitude qui demeure. »

Pour le chef de l’Etat, « le conseil scientifique est dans son rôle, qui est technique. Nous serons dans le nôtre, qui est démocratique. » Il réagissait aux propos du président de ce conseil, Jean-François Delfraissy, pour qui le gouvernement va devoir « prendre des décisions difficiles ».

. Cinq fois plus d’enfants à SOS Médecins Dunkerque en une semaine... pour des rhumes

Des « nez qui coulent » et de « petites fièvres » et c’en est fini. Depuis la rentrée, le nombre d’enfants renvoyés des écoles augmente et ce sont les mêmes que les médecins retrouvent pour de simples rhumes. En cause : les symptômes qui peuvent ressembler à ceux du Covid. « La règle est très claire : à partir du moment où l’élève présente des symptômes, il est évincé de l’école et doit revenir avec un avis médical, ou bien attendre quatorze jours  », explique Guislaine David, secrétaire générale du SNUipp-FSU.

Mais résultat : les services comme celui de SOS Médecins à Dunkerque se retrouvent débordés. À SOS Médecins Dunkerque, le docteur Thierry Mraovic raconte avoir vu passer lundi 7 septembre dans son cabinet de groupe plus de cinq fois plus d’enfants que le lundi précédent : 110 contre 20. « On a terminé à minuit et demi, avec un enfant de 8 ans qui avait un rhume », dit-il, expliquant avoir refusé de délivrer des certificats de non-Covid-19, rapporte un article du journal Le Monde.

. Le Conseil scientifique « persuadé qu’il ne faut pas revenir à un confinement »

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, n’est pas favorable à un nouveau confinement mais confirme que des mesures vont devoir être prises pour endiguer la progression de l’épidémie.

. Annulation du Trail Côte d’Opale  : le coup de colère de l’organisateur

Franck Viandier a déposé plusieurs milliers de dossards sur les marches de la sous-préfecture hier après-midi. L’organisateur de l’épreuve-phare qui draine chaque année des milliers de personnes sur la Côte d’Opale n’a pas seulement déchargé son fourgon. Il a aussi vidé son sac après l’annulation de « son » épreuve un peu plus tôt dans la matinée.

. Un dépistage gratuit mardi prochain à Carly

Le laboratoire Biopath organise un après-midi de dépistage à Carly, mardi prochain. Chacun peut se présenter pour effectuer un test PCR, avec ou sans ordonnance.

. Un cas confirmé au collège Rostand à Bruay-La-Buissière mais pas de fermeture de classe

Un élève de 6e du collège Edmond-Rostand de Bruay a été testé positif au Covid-19. Mais selon l’agence régionale de santé (ARS) et la direction, il n’y a pas nécessité de fermer une classe.

. Pour justifier du chômage partiel pour les parents, les écoles donneront des documents administratifs

Le gouvernement a annoncé ce mercredi que les parents dont les enfants sont scolarisés dans des classes ou établissements scolaires fermés pourront bénéficier du chômage partiel. « L’établissement scolaire donnera aux parents un document administratif pour attester que la classe ou l’école est fermée afin que les parents puissent le remettre à leur employeur et avoir le chômage partiel  », a précisé Gabriel Attal.

. 32 établissements et 524 classes fermées en France
Dans la France entière, mercredi, « 32 établissements sont fermés en France sur les plus de 60 000, soit environ 0,05 % , et 524 classes sont fermées sur les plus de 150 000 en France. C’est une augmentation qui reste limitée », dit Gabriel Attal porte-parole sur BFM TV.

. Maintien jusqu’à l’été prochain de l’activité partielle de longue durée

Le dispositif d’activité partielle de longue durée à 84% du salaire net sera maintenu «jusqu’à l’été prochain», a indiqué jeudi la ministre du Travail Elisabeth Borne sur BFM Business.

«Je vous confirme qu’on va maintenir le niveau de prise en charge, donc un reste à charge limité à 15% pour l’employeur, sans limite jusqu’au délai qui est prévu pour négocier ces accords d’activité partielle de longue durée, jusqu’à l’été prochain», a précisé la ministre.

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé ce mercredi la mise en place d’un dispositif de garde d’enfants en cas de fermetures des établissements scolaires. Cela devrait ressembler fortement au dispositif du mois de juin, après la réouverture partielle des écoles.

7h53. Deux populations « en ligne de mire »

Le Conseil scientifique a deux populations « dans sa ligne de mire » : les personnes âgées et fragiles, qui restent la cible du virus, et les jeunes de 20 à 40, « sur qui on n’a pas suffisamment mis le doigt avant l’été ».

Les personnes âgées « ont constitué la majorité des décès pendant mars et avril et la majorité des personnes actuellement en réanimation sont de nouveau les plus de 60 ans, ce ne sont pas les seuls, mais une majorité ».

Les 20-40 ans ont « pris la décision de continuer à vivre, on peut les comprendre. La France doit reprendre et elle a décidé de ne pas avoir de mesures de distanciations physiques très importantes, à tort, mais elle a pris la décision de se tester. D’où l’afflux et un nombre de tests très importants.

. Des décisions politiques qui auront des répercussions... trois semaines après
« Toute mesure, toute décision prise par nos politiques met en gros 3 semaines avant d’avoir un retentissement. Si elle était prise maintenant, elle aurait une conséquence et un effet bénéfique uniquement à partir de début octobre », détaille le président du Conseil scientifique, insistant : « Plus on attend pour prendre des décisions, plus on se trouvera dans une situation avec un emballement virus ».

. Le virus « recommence à circuler de façon significative »

« On voit également que depuis maintenant plusieurs semaines, le virus recommence à circuler de façon significative. C’est inquiétant dans certaines régions, comme le Sud et Bordeaux », estime Jean-François Delfraissy. « Le système de soin et le nombre de lits consacrés aux patients Covid va etre bousculé début/mi-octobre dans certanes régions », poursuit-il.

Mais, « on doit apprendre à vivre avec le Covid et ne pas laisser s’installer quelque chose qui continue à tourner. La différence avec mars, elle se situe autour de la population la plus jeune ».

. « Les décisions vont être difficiles » à prendre, dit le président du Conseil scientifique

Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique a confirmé que « les décisions vont être difficiles ». « En cette rentrée on oscille entre deux points : le Conseil scientifique et moi on est persuadé qu’il ne faut pas revenir à un confinement total », dit-il, estimant que les enjeux « ne sont pas que sanitaires », mais également sociétaux et économiques. « Le choix ne sera pas uniquement sanitaire ».

7 heures. US Open : fin de quarantaine pour Benoît Paire, rentré en France

Benoît Paire, qui observait une quarantaine depuis son exclusion de l’US Open après un test positif au coronavirus, a pu rentrer en France dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué la Fédération américaine de tennis à l’AFP. « Benoît Paire était dans l’avion de 19h30 mardi soir, en direction de Paris », a précisé l’instance organisatrice du Grand Chelem new-yorkais.

Sur sa page Instagram, le joueur Français a posté ces dernières heures une photo animée où est poinçonné « Paris » au dessus de sa tête. Ce retour en France clôt le premier gros épisode d’une crise sanitaire sans précédent qui failli faire imploser la bulle de Flushing Meadows, le déroulement de l’US Open étant soumis à une série de protocoles très stricts pour éviter le risque d’une épidémie.

6h45. Trop tôt pour parler des JO de Tokyo

Le président du Comité international olympique Thomas Bach a martelé mercredi qu’il était « trop tôt » pour lever les incertitudes sur la façon d’organiser les Jeux de Tokyo, qui dépendra notamment des progrès dans le dépistage du Covid-19 et d’éventuels vaccins.

6h30. Plus de 900 000 morts

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 900 000 personnes dans le monde depuis l’apparition des premiers cas en Chine en décembre, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mercredi soir.

Au total, 900 052 décès ont été recensés dans le monde sur 27 711 866 cas déclarés. L’Amérique latine et les Caraïbes sont la région la plus touchée avec 300.340 morts, devant l’Europe (219 616), et plus de la moitié des décès mondiaux du Covid-19 ont été enregistrés dans quatre pays : les États-Unis (190 727), le Brésil (128 539), l’Inde (73 890) et le Mexique (68 484).

6h15. Trois nouvelles régions françaises « zones à risque » pour l’Allemagne

L’Allemagne a décidé de placer trois nouvelles régions françaises dans la catégorie des zones à risque après une recrudescence des cas de Covid-19, a annoncé mercredi l’agence sanitaire de référence, Robert Koch Institut.

Après l’Ile-de-France, la région de Paris, et Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA, sud), les régions Occitanie (sud), Nouvelle-Aquitaine (sud-ouest), Auvergne-Rhône-Alpes (centre) ainsi que l’île de Corse, seule exception jusqu’ici en PACA, ont été classées à risque, impliquant que les touristes revenant de ces territoires seront désormais dans l’obligation de se soumettre à un test de dépistage à leur retour et de rester en quarantaine dans l’attente du résultat.

6 heures. Un livre relance les critiques sur l’attitude de Trump face au Covid-19

Le président américain Donald Trump a ouvertement revendiqué sa volonté de minimiser la menace du Covid-19 tout en reconnaissant le danger qu’il représentait, selon un nouveau livre du journaliste Bob Woodward.

. Sur le front des vaccins

Le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca, partenaire industriel de l’université d’Oxford, a interrompu les essais cliniques de son vaccin expérimental après avoir détecté un éventuel effet indésirable grave chez un des participants au Royaume-Uni.

Les autorités de Moscou ont annoncé mercredi avoir commencé à tester le vaccin russe sur 40000 habitants de la capitale, dernière étape des essais de ce vaccin annoncé en grande pompe en août. Ce « premier » vaccin contre le Covid-19 a été accueilli avec défiance par la communauté scientifique internationale, en l’absence de phase finale des essais.

Au Pérou, la phase d’essais cliniques d’un potentiel vaccin d’un laboratoire chinois a été lancée auprès de 3.000 volontaires.

Le gouverneur de Sao Paulo a assuré mercredi que les essais cliniques au Brésil d’un vaccin contre le coronavirus élaboré par le laboratoire chinois Sinovac s’étaient révélés « extrêmement positifs » et qu’une campagne d’immunisation à grande échelle pourrait débuter dès décembre.

5h35. En France, bientôt des « décisions difficiles » ?

Le gouvernement français « va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles » « dans les huit à dix jours maximum », a estimé mercredi le président du Conseil scientifique, qualifiant d’« inquiétant » le niveau de l’épidémie de Covid-19 dans le pays.

. Nette hausse des nouveaux cas en France

Plus de 8 000 nouveaux cas nouveaux de Covid-19 ont été comptabilisés en France au cours des dernières 24 heures, un chiffre supérieur à celui des deux derniers jours, mais le nombre de patients entrés en réanimation a été moins élevé que la veille, selon les données de la Direction générale de la santé (DGS) publiés mercredi.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article