Municipales : la photo des nouveaux élus faisant des doigts d’honneur fait scandale dans l'Oise

Publié le par angeline351

Municipales : la photo des nouveaux élus faisant des doigts d’honneur fait scandale dans l'Oise

Une photo, prise le soir du second tour des municipales à Balagny-sur-Thérain, dans l'Oise, montrant neuf nouveaux élus faisant un doigt d’honneur, a choqué. Des habitants exigent leur démission, ils se disent même prêts à bloquer l’accès à la mairie.

« Ce geste obscène est une insulte à la République, à la démocratie et à la population. Cet acte dégrade l'image de notre cher village », est-il écrit dans la pétition, un appel à la démission « immédiate » de la liste élue dimanche dernier lors des élections municipales, relatent nos confrères du Parisien. « Moi, ça fait quinze ans que j'habite ici, mais on n'a jamais connu ça, gronde une habitante. C'est mon fils qui m'a montré la photographie. Il a 14 ans et il m'a dit : 'On m'aurait disputé si j'avais fait ça.' »

Dimanche soir, au soir du second tour des élections municipales, neuf candidats élus sur la liste sortie vainqueur des urnes (Les citoyens de demain) se sont pris en photo au cours d’une soirée privée. On les voit, sourire aux lèvres, en train de faire des doigts d'honneur à l'objectif… La photo, partagée sur Facebook, a très vite fait le tour de ce village de 1700 habitants, suscitant l'indignation.

On se sent insultés"
« L'ensemble des Balanéens se sentent insultés », glisse un autre habitant au Parisien. Résultat : pétition, courriers à la préfecture pour faire annuler ce second tour et même une manifestation. Pour les habitants rencontrés, hors de question que la nouvelle équipe, menée par Philippe Maréchal, ex-conseiller d'opposition et coiffeur de la commune, prenne la tête de la mairie. « Ils ont été élus, c'est démocratique, mais ils ne sont plus crédibles. Ils sont cramés, pour nous », assène cet habitant.

Philippe Maréchal, qui n'est pas présent sur la photo, répond aux attaques : « On a déjà répondu à la population, on souhaite rester en dehors de tout ça maintenant. » Un courrier a  en effet été envoyé aux habitants pour tenter de calmer le jeu et expliquer le « contexte » de cette image, prise visiblement « en réponse à un tract diffamatoire anonyme ». Peu convaincus, certains habitants envisagent de bloquer le conseil municipal, dont l'installation est prévue dimanche matin. Un rassemblement qui reste non autorisé par la préfecture.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article