Coronavirus. « La Mayenne est le département de la Région où le virus circule le plus »

Publié le par angeline351

Coronavirus. « La Mayenne est le département de la Région où le virus circule le plus »

Depuis vendredi 26 juin 2020, le nombre de cas de coronavirus en Mayenne a « flambé », selon les chiffres de l’Agence régionale de santé et les informations de Luc Duquesnel, médecin généraliste à Mayenne et coordinateur de l’association départementale pour l’organisation de la permanence des soins (ADOPS 53). Plus d’une cinquantaine en quelques jours.

Une cinquantaine de personnes ont été testées positives au coronavirus depuis vendredi 26 juin 2020, en Mayenne. Selon le dernier bilan de l’Agence régionale de santé du mardi 30 juin, 80 cas sont confirmés dans le département, contre 56 vendredi. Mais c’est, selon Luc Duquesnel, médecin généraliste à Mayenne et coordinateur de l’association départementale pour l’organisation de la permanence des soins (ADOPS 53), sans compter les nouveaux cas signalés depuis. Notamment dans un abattoir de Laval, Holvia Porc, où tous les salariés ont été testés en début de semaine et l’entreprise fermée.

Le coronavirus est encore là »
« La courbe est très mauvaise. La Mayenne est le département des Pays de la Loire où le virus circule le plus, s’inquiète le médecin. Tout le monde a l’impression que le virus est derrière nous. Mais il est là. On prend des risques, on organise des matchs de foot, on se retrouve sans masque. Mais le coronavirus est encore là. »

Quelques jours plus tôt, la déléguée de l’agence régionale de santé pour la Mayenne se voulait pourtant rassurante. Lors d’un point général réalisé lundi 22 juin, Valérie Jouet indiquait que le « virus circulait faiblement » . Une semaine plus tard, les chiffres sont sans appel. La Mayenne détient le ratio le plus élevé avec 8,84 cas pour 100 000 habitants (cumul des sept derniers jours), devant la Sarthe (3,93), le Maine-et-Loire (2,70), la Loire-Atlantique (2,50) et la Vendée (1,76).

Le meilleur moyen pour éviter de voir l’épidémie reprendre de plus belle ? C’est simple, insiste Luc Duquesnel : « si on se protège, le risque de l’attraper est très faible, voire infime ».

Plusieurs clusters confirmés dans le département
Depuis la fin du confinement, l’Agence régionale de santé Pays de la Loire suit de près l’évolution de l’épidémie.

    
Une cinquantaine de personnes ont été testées positives au coronavirus depuis vendredi 26 juin 2020, en Mayenne. Selon le dernier bilan de l’Agence régionale de santé du mardi 30 juin, 80 cas sont confirmés dans le département, contre 56 vendredi. Mais c’est, selon Luc Duquesnel, médecin généraliste à Mayenne et coordinateur de l’association départementale pour l’organisation de la permanence des soins (ADOPS 53), sans compter les nouveaux cas signalés depuis. Notamment dans un abattoir de Laval, Holvia Porc, où tous les salariés ont été testés en début de semaine et l’entreprise fermée.

« Le coronavirus est encore là »
« La courbe est très mauvaise. La Mayenne est le département des Pays de la Loire où le virus circule le plus, s’inquiète le médecin. Tout le monde a l’impression que le virus est derrière nous. Mais il est là. On prend des risques, on organise des matchs de foot, on se retrouve sans masque. Mais le coronavirus est encore là. »

Quelques jours plus tôt, la déléguée de l’agence régionale de santé pour la Mayenne se voulait pourtant rassurante. Lors d’un point général réalisé lundi 22 juin, Valérie Jouet indiquait que le « virus circulait faiblement » . Une semaine plus tard, les chiffres sont sans appel. La Mayenne détient le ratio le plus élevé avec 8,84 cas pour 100 000 habitants (cumul des sept derniers jours), devant la Sarthe (3,93), le Maine-et-Loire (2,70), la Loire-Atlantique (2,50) et la Vendée (1,76).

Le meilleur moyen pour éviter de voir l’épidémie reprendre de plus belle ? C’est simple, insiste Luc Duquesnel : « si on se protège, le risque de l’attraper est très faible, voire infime ».


Plusieurs clusters confirmés dans le département
Depuis la fin du confinement, l’Agence régionale de santé Pays de la Loire suit de près l’évolution de l’épidémie.


En Mayenne, elle a repéré trois clusters : à l’abattoir d’Azé , au sein du Cref de Laval (centre d’hébergement) et au sein de l’abattoir de Holvia Porc . Une école, celle de Renazé , a aussi été fermée après la découverte d’un cas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article