Après Castorama, Bricorama met la clef sous la porte, près de Rouen : 15 salariés inquiets

Publié le par angeline351

Le groupement Mousquetaires annonce la fermeture de 13 magasins Bricorama, dont celui de Petit-Quevilly, près de Rouen (Seine-Maritime). Une quinzaine de salariés sont inquiets.

Après Castorama à Darnétal, c’est au tour du Bricorama de Petit-Quevilly, près de Rouen (Seine-Maritime) de mettre la clef sous la porte. Le 26 juin 2020, par voie de communiqué, le groupement Mousquetaires a annoncé la fermeture de 13 magasins de bricolage Bricorama dans toute la France, dont celui de Petit-Quevilly.

13 magasins Bricorama ferment dans toute la France
La faute à la crise économique engendrée par la pandémie mondiale de Covid-19 ? Non, assure le groupement Mousquetaires. Pour rappel, 107 Bricorama avaient été rachetés par le groupement Mousquetaires en 2018. « Nous sommes un groupe d’indépendants, précise le groupement Mousquetaires. Les magasins Bricorama ont dû passer d’un modèle intégré à un modèle de gestion par un chef d’entreprise indépendant. »

Pour le groupe Mousquetaires, ces 13 magasins « n’offrent pas les conditions pour passer à un modèle de gestion autosuffisant, condition sine qua non dans le commerce indépendant » :

Le potentiel de chacun de ces points de vente, eu égard à l’environnement commercial de chacun, ne permet pas d’envisager une redynamisation assurant leur pérennité, aucune solution de cession n’étant à ce jour exploitable.

Nous ne comprenons pas cette décision »
Un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) est actuellement à l’étude. 161 emplois sont concernés, dont une quinzaine à Petit-Quevilly. Des négociations sont en cours avec les syndicats, et ce pendant trois mois. Stéphane Leroux, en charge de la branche bricolage pour le syndicat CGT, déplore la situation :

ous demandons l’annulation du PSE et le maintien de l’emploi. Nous ne comprenons pas cette décision. Les Mousquetaires ont les moyens de mettre la main à la poche. Les magasins n’étaient pas en danger, ils veulent juste imposer leur modèle économique…

De son côté, la direction des Mousquetaires assure maintenir les emplois dans le groupement, « dans des magasins de bricolage ou alimentaire ». La fermeture du magasin de Petit-Quevilly n’interviendra cependant pas avant le mois de septembre, soit la fin du PSE. Des repreneurs peuvent également se manifester d’ici là.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article