Pour respecter le rayon de 100 km, les étudiants parisiens feront leur Erasmus à Évreux

Publié le par angeline351

Pour respecter le rayon de 100 km, les étudiants parisiens feront leur Erasmus à Évreux

 

 

La nouvelle règle des 100 km à ne pas dépasser à cause de l’épidémie de coronavirus va contraindre les étudiants Parisiens à passer leur année d’Erasmus à Évreux

« Je devais m’envoler pour la Grèce, mais la fac m’a annoncé qu’à cause du contexte, j’allais devoir changer de destination. Finalement, ça sera Évreux… Au début j’étais déçu, mais lorsque j’ai réalisé que je savais mieux placer la Grèce sur une carte qu’Évreux, je me suis dit que ça allait forcément être dépaysant ! J’ai hâte d’y aller en fait » nous confie François, jeune étudiant en architecture, en préparant sa valise.

A Évreux, la ville s’apprête donc à recevoir, par surprise, une quantité non négligeable d’étudiants parisiens qui ont soif d’apprendre et de découvrir une autre culture. Guy Lefrand, maire LR d’Évreux, se dit confiant malgré tout : « La ville a tout pour plaire aux jeunes urbains. J’ai même fait passer un décret municipal pour que le PMU du centre-ville soit autorisé à faire des happy hours ! »

Une situation particulière qui est cependant loin de satisfaire tout le monde, comme Léonard, étudiant à Sciences Po : « Étant originaire de Rennes, dans un rayon de 100 km, l’école m’a indiqué que je ferai mon Erasmus… à Saint-Germain-le-Fouilloux, à côté de Laval, en Mayenne. Je suis dégoûté, je devais partir en Guinée dans une ambassade. Au lieu de ça, je vais me retrouver dans une civilisation reculée avec un dialecte que je n’ai jamais étudié… C’est déprimant » termine-t-il jetant de colère ses « Guide du Routard » à la poubelle.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article