Nantes: Près de 300 manifestants devant le CHU en soutien aux soignants La manifestation avait aussi pour objet de dénoncer la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement

Publié le par angeline351

Nantes: Près de 300 manifestants devant le CHU en soutien aux soignants

La manifestation avait aussi pour objet de dénoncer la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement

Même si le confinement est terminé, 20H reste l’heure quotidienne pour remercier les soignants. Quelque 300 personnes ont ainsi manifesté lundi soir dans le calme devant le CHU de Nantes pour témoigner de leur soutien au personnel médical mais aussi pour dénoncer la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement.

« Merci »

A 20H00 donc, les manifestants, qui pour la plupart portaient des masques, ont vivement applaudi avant de se déplacer en cortège le long de l’hôpital en scandant « merci » devant quelques dizaines de soignants sortis sur les escaliers de secours pour les saluer. « Ça fait deux mois que j’ai envie de manifester, depuis le début, je suis restée chez moi par respect pour les autres (…) mais à ma fenêtre, il y avait une banderole, ma colère elle n’a fait que croître pendant tous ces mois », a expliqué Aurélie, 35 ans, affirmant être « en désaccord total avec la gestion de cette crise ».

Dans la foule, il y avait très peu de personnes âgées, principalement des jeunes et quelques enfants, dont un élève de CM2 qui avait écrit aux feutres de couleur sur une pancarte : « Merci aux paysans, éboueurs, caissiers, facteurs, boulangers, routiers, livreurs, personnel médical ».

Un manque de moyens

Ce rassemblement a duré un peu plus de deux heures et a rassemblé des habitants de la ZAD de Notre-Dame des Landes, une avocate venue dénoncer le « démantèlement des services publics » ou encore une médecin généraliste de 28 ans. Selon cette dernière, « le confinement était nécessaire » mais la crise sanitaire a révélé un manque de moyens, qu’elle avait constaté il y a déjà plusieurs années en travaillant à l’hôpital durant ces études. La jeune femme réclame « plus de personnel, plus d’équipements ».

La manifestation, qui s’est déroulée quasiment sans aucune présence policière, avait été annoncée sur Internet notamment par le groupe « Nantes Révoltée » et plusieurs pages de « gilets jaunes ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article