Déconfinement à Nantes : les quais de l’Erdre bondés, le préfet interdit l’alcool et les pique-niques

Publié le par angeline351

Déconfinement à Nantes : les quais de l’Erdre bondés, le préfet interdit l’alcool et les pique-niques

L'arrêté préfectoral interdit les rassemblements "statiques" sur une dizaine de lieux publics à Nantes (Loire-Atlantique).

Déconfinement et beau temps ne font pas bon ménage. Alors, le préfet de Loire-Atlantique tape du poing sur la table. Ce vendredi 15 mai 2020, il vient d’interdire les rassemblements statiques sur une dizaine de lieux publics à Nantes, principalement le long de l’Erdre et dans le centre-ville.

La consommation d’alcool y sera également proscrite entre 12h et 7h jusqu’à nouvel ordre, ainsi que « la pratique du pique-nique ».

La distanciation sociale pas respectée selon les autorités
Selon l’arrêté préfectoral, il a été constaté « que des dizaines de personnes se regroupaient sur les berges de l’Erdre, sur les cours Sully, Saint-André et Saint-Pierre, et sur différents site de la ville de Nantes, sans respecter les distances de sécurité et les recommandations sanitaires ». 

L’amende est de 135 euros 
Dans le détail, les voies et espaces publics concernés par l’arrêté sont : 

Berges de l’Erdre, du pont Morand au pont de la Jonelière,
Quais de Versailles, Henri Barbusse et Ceineray,
Place du pont Morand,
Cours Saint-Pierre, Saint-André et Sully,
Rue Sully,
Square du Marquis de Saffré,
Square Daviais,
Quai de Turennes,
Parvis Neptune
Square Elysa Mercoeur. 
Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros et jusqu’à 1500 euros en cas de récidive dans les quinze jours.

Par ailleurs, le préfet a également interdit tout rassemblement à Nantes et Saint-Nazaire, samedi 16 mai 2020, alors que des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux. 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article