Coronavirus : dans les hôpitaux, une reprise des activités médicale et chirurgicale malgré le maintien du plan blanc

Publié le par angeline351

Coronavirus : dans les hôpitaux, une reprise des activités médicale et chirurgicale malgré le maintien du plan blanc

L'ARS des Pays de La Loire a annoncé une reprise progressive d'activités dans les établissements hospitaliers de la région. Le plan blanc est cependant maintenu

Le 6 mars dernier, Olivier Véran, le ministre de la Santé déclenchait le plan blanc sur tout le territoire, obligeant notamment les établissements de santé, hôpitaux publics et cliniques privées à déprogrammer toutes les opérations non urgentes.

Il fallait libérer des lits et mobiliser les personnels afin de se préparer à une vague de covid-19.

La région est désormais en vert, à l'exception de la Sarthe, pour la carte de déconfinement.

Le plan blanc est cependant maintenu, en revanche, des "plans d’actions, prévoyant une reprise d’activités progressive et en toute sécurité, des activités médicale et chirurgicale ont été validés à compter de ce jour (mercredi 6 mai NDLR) et seront accompagnés par l’ARS", l'Agence Régionale de la Santé des Pays de la Loire, annonce celle-ci.

"Ils permettront de prendre en compte la nécessité de répondre dans les meilleures conditions possibles aux besoins de prise en charge de patients atteints de pathologies non COVID, qui présentent des enjeux importants en termes de santé publique. Ils associeront, dans leur déploiement, tous les professionnels et établissements de santé du territoire (clinique, hôpital, 1er et second recours, représentants du médico-social et des usagers…)", poursuit l'ARS.

L'ARS des Pays de la Loire précise que "ces mesures de reprise d’activité (légitime, compte tenu des besoins de santé publique) se font dans le cadre du maintien des mesures d’urgence sanitaire et donc des plans blancs de chaque établissement."

Car, en cas de reprise de la pandémie de coronavirus, "il sera décidé, de manière collective, d’enclencher des mesures d’adaptation ou de reprise d’une réponse soutenue et en amorce très rapide (en 48 heures) de lits  d’hospitalisation et de réanimation pour de nouveaux patients touchés par le COVID" .

Attention donc au relâchement dans l’application des mesures barrières et de distanciation, il est bon de le rappeler.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article