Un inspecteur du travail de la Marne a été suspendu par le ministère

Publié le par angeline351

Un inspecteur du travail de la Marne a été suspendu par le ministère

Anthony Smith, un inspecteur du travail de la Marne, par ailleurs ancien secrétaire général de la CGT-TEFP (travail emploi formation professionnelle), membre de son bureau national et représentant des inspecteurs du travail au Conseil national de l’inspection du travail, a été suspendu de ses fonctions mercredi 15 avril au soir.

affaire commence à faire du bruit jusqu'au ministère du Travail et sur le plan syndical. En pleine crise de covid19, Anthony Smith, un inspecteur du travail de la Marne, par ailleurs ancien secrétaire général de la CGT-TEFP (travail emploi formation professionnelle), membre de son bureau national et représentant des inspecteurs du travail au Conseil national de l’inspection du travail, a été suspendu de ses fonctions mercredi 15 avril au soir. Il s'est vu notifier la suspension immédiate de ses fonctions "dans l’intérêt du service", précise le ministère, et à titre conservatoire, dans l’attente de la mise en œuvre d’une possible sanction disciplinaire. En clair, il a reçu l'ordre de rester chez lui mercredi 16 avril au soir. 

Rapidement, l'incompréhension a fait place à la colère parmi ses soutiens. Au rang desquels Gérard Berthiot, figure emblématique de la gauche au niveau local, à Châlons-en-Champagne (Marne) et sur le plan national. Il est aujourd'hui le correspondant dans la Marne de GDS (gauche démocratique et sociale). "Anthony Smith a fait son boulot dans une structure d’aide à domicile à Reims (il s'agit de l'Aradopa, qui emploie 300 salariés ndlr). Il a fait des rappels à la loi, pour la protection des salariés. Il a demandé un référé pour que les salariés soient protégés. Et suite à ça, c’est remonté à la direction du travail. Le ministère l’a suspendu hier soir." Alors même que des aides à domicile de la structure ont été atteintes du covid. Anthony Smith a été suspendu immédiatement avec mesure conservatoire. La procédure administrative disciplinaire est en cours. Le dossier du ministère n’était pas encore revenu dans la Marne ce jeudi 16 avril au soir.

L'activité à tout prix, quoi qu'il en coûte" 
"C’est une première en France, s'énerve Gérard Berthiot, improvisé porte-parole d'Anthony Smith. On sait que certains inspecteurs ont fait des rappels à la loi depuis le confinement. Là, le fait de le suspendre, c’est surprenant, en pleine pandémie. L’inspection du travail est là pour protéger les salariés, c’est choquant." Pour l'instant, l'intéressé est sous le choc. Il n’a pas compris pourquoi cette mesure lui tombe dessus. Il a appris la nouvelle par le ministère, sans préavis. Il serait très mobilisé et motivé pour défendre son corps administratif, mais préfère ne pas prendre la parole publiquement. "J’ai appris que ça fait causer au niveau national", affirme Gérard Berthiot. 

L'activité à tout prix, quoi qu'il en coûte" 
"C’est une première en France, s'énerve Gérard Berthiot, improvisé porte-parole d'Anthony Smith. On sait que certains inspecteurs ont fait des rappels à la loi depuis le confinement. Là, le fait de le suspendre, c’est surprenant, en pleine pandémie. L’inspection du travail est là pour protéger les salariés, c’est choquant." Pour l'instant, l'intéressé est sous le choc. Il n’a pas compris pourquoi cette mesure lui tombe dessus. Il a appris la nouvelle par le ministère, sans préavis. Il serait très mobilisé et motivé pour défendre son corps administratif, mais préfère ne pas prendre la parole publiquement. "J’ai appris que ça fait causer au niveau national", affirme Gérard Berthiot. 

 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article