: le gouvernement dévoile son «plan d'urgence économique»

Publié le par angeline351

Coronavirus - Jusqu'à 1500 euros de prime pour les soignants, aide aux plus modestes : le gouvernement dévoile son «plan d'urgence économique»

L'exécutif a notamment annoncé une prime de 500 à 1500 euros net pour les soignants engagés dans la lutte contre le Covid-19.

L'exécutif dégaine ses mesures économiques pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19. «La crise exige des réponses à la hauteur du choc que nous subissons», a expliqué le premier ministre, Édouard Philippe, à la sortie du conseil des ministres ce mercredi.

Le premier ministre a détaillé plusieurs dispositifs qui seront intégrés au projet de loi de finances rectificative. Ces dispositifs ont ensuite été précisés par Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics et Olivier Véran, ministre de la Santé. Voici ce qu'il faut retenir :

Un plan de relance à 110 milliards
Sur le volet budgétaire, le gouvernement a porté le plan d'urgence à un total de 110 milliards d'euros. Le financement de l'activité partielle, qui concerne plus de 8 millions de salariés, atteint 24 milliards d'euros.
Un déficit prévu à 9% et une dette à 115%
L'exécutif s'attend à une contraction du PIB de 8% pour l'année 2020. En conséquence, comme l'a expliqué Édouard Philippe, le déficit public devrait atteindre 9% du PIB et la dette publique 115% du PIB en 2020.

Une prime de 500 à 1500 euros pour les soignants
Le gouvernement a annoncé une prime allant de 500 à 1500 euros pour les soignants, «en première ligne jour et nuit» comme l'a dit le premier ministre. Concrètement, dans «les départements dans lesquels l'épidémie était intense» (30 au total, selon le ministre de la Santé), l'ensemble des soignants toucheront une prime, défiscalisée et désocialisée, de 1500 euros nets versée au mois de mai. Une prime à laquelle s'ajoute une majoration de 50%, sans fiscalité, des heures supplémentaires.

Les autres soignants, dans des zones moins touchées, bénéficieront eux une prime 500 euros nets, en mai, et également une majoration de 50% des heures supplémentaires effectuées. Le ministre de la Santé a évoqué une «revalorisation» pour les soignants après la crise, en plus de ces primes.

Une aide d'urgence pour 4 millions de ménages
L'exécutif a aussi annoncé une aide exceptionnelle pour 4 millions de foyers, «les plus démunis», selon les mots du gouvernement. Dès le 15 mai, les ménages bénéficiant du RSA, de l'ASS (allocation de solidarité spécifique) et de l'aide au logement toucheront 150 euros, auxquels s'ajouteront 100 euros par enfant.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article