Interdiction de licencier et moratoire sur les loyers : ces États européens plus solidaires que la France

Publié le par angeline351

Interdiction de licencier et moratoire sur les loyers : ces États européens plus solidaires que la France

Pendant que le gouvernement français attaque le droit du travail et ne prend aucune véritable mesure de protection sociale, en Espagne, en Allemagne ou au Portugal, les autorités agissent pour soutenir les plus fragiles.

La loi d’urgence sanitaire adoptée fin mars en France prévoit des dérogations au droit du travail (lire notre article). Dans le même temps, le gouvernement a adopté un plan de soutien aux entreprises. En Espagne, au Portugal, en Allemagne, les autorités ont pris des mesures pour protéger aussi les plus fragiles face à la crise.

Interdiction de licencier pour cause de crise du Covid en Espagne
Le gouvernement espagnol d’union des gauches – qui allie socialistes et Podemos – a décidé fin mars de limiter les possibilités de licenciements pendant la période de confinement. Selon le décret espagnol, les employeurs ne peuvent pas, pendant la durée de l’urgence sanitaire, licencier en alléguant comme cause la crise du coronavirus. Une chaîne de magasins d’électronique, de restauration, un salon de coiffure ou une librairie ne peuvent pas renvoyer leur employés en le justifiant par l’obligation qui leur est faite de rester fermer. Les licenciements restent possibles si la cause n’est pas l’épidémie, pour cause disciplinaire ou insuffisance professionnelle par exemple 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article