Coronavirus. Trois médecins français satisfaits après avoir testé un nouveau traitement

Publié le par angeline351

Coronavirus. Trois médecins français satisfaits après avoir testé un nouveau traitement

Denis Gastaldi, Jean-Jacques Erbstein et Olivia Vansteenberghe, médecins généralistes à Morhange, Créhange (Moselle) et Wormhout (Nord), ont exprimé leurs grands espoirs d’avoir trouvé un « potentiel » remède au Covid-19, qui a tué plus de 120 000 personnes dans le monde.

Nouveau mirage ou recette miracle ? Denis Gastaldi, Jean-Jacques Erbstein et Olivia Vansteenberghe, médecins généralistes à Morhange, Créhange (Moselle) et Wormhout (Nord) espèrent avoir trouvé un remède au Covid-19, qui a tué plus de 120 000 personnes dans le monde, et contraint plus de la moitié des habitants de la planète à respecter des mesures de confinement

Se basant sur les recherches du controversé professeur Didier Raoult et sur leurs connaissances, ces trois médecins auraient testé un traitement efficace sur plusieurs centaines de patients, rapportent nos confrères du Parisien .

« Comme on ne pouvait pas utiliser l’hydroxychloroquine (les généralistes ne sont pas autorisés à prescrire cette molécule, N.D.L.R.), on s’est demandé si l’azithromycine ne pourrait pas être la base du traitement, explique le Dr Gastaldi. L’azithromycine a l’avantage d’être un antibiotique, mais d’avoir aussi une action sur les virus et une activité anti-inflammatoire sur le parenchyme pulmonaire (le tissu fonctionnel des poumons, N.D.L.R.). »

Des premiers résultats encourageants
Le médecin précise que ce traitement à base d’azithromycine doit être pris « dès les premiers symptômes ».

Les premiers résultats seraient, eux, encourageants. « Depuis quelques semaines, nous avons tous les trois prescrit ce traitement à tous nos patients atteints du coronavirus, explique Denis Gastaldi. Pour ma part, cela représente plus de 200 patients. J’ai eu seulement deux cas graves nécessitant une hospitalisation et qui sont sortis depuis. […] Si on se fie aux données connues sur la maladie, sur, au minimum, 200 cas, on aurait dû avoir au moins deux décès et une quarantaine d’hospitalisations. »

« Depuis quinze jours que j’expérimente cette formule, je n’ai plus ni décès ni hospitalisation », explique de son côté le docteur Erbstein chez nos confrères de l’Est Républicain .

Les cas traités n’ont pas été testés positifs au Covid-19
Plusieurs détails invitent néanmoins à la prudence : d’une part, l’absence d’étude sur ce traitement ; d’autre part, les cas traités n’ont pas été testés positifs au Covid-19.

Comme autre argument, le Dr Gastaldi explique avoir été touché par le Covid-19. Et s’être autoprescrit son protocole. « Je n’étais pas bien le vendredi et le lundi, je travaillais. Ce n’est peut-être pas dû au traitement, mais c’est le retour que me font presque tous les patients à qui je l’applique : au bout de trois jours, ils me disent qu’ils sont bien. »

 

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article