Coronavirus : une minorité continue de braver l’interdit à La Ferté-sous-Jouarre

Publié le par angeline351

Coronavirus : une minorité continue de braver l’interdit à La Ferté-sous-Jouarre

Fin mars, le maire de La Ferté-sous-Jouarre a pris des mesures pour durcir le confinement, dont le couvre-feu. Cela n'a pas suffi. Il recourt aux drones et hélicoptères.

Fin mars, le maire de La Ferté-sous-Jouarre, Ugo Pezzetta, avait décidé d’instaurer certaines mesures pour durcir le confinement.

Il a mis en place d’un couvre-feu de 20 h à 6 h du matin pour la ville et interdiction de la vente à emporter après 20 h et d’alcool après 18 h.

« Des irréductibles ne veulent rien entendre »
Une très large majorité des habitants respecte le couvre-feu et le confinement.

Il reste malheureusement toujours une minorité d’irréductibles qui ne veut rien entendre. Certains ont encore du mal à comprendre qu’effectivement le confinement est pour leur bien et le bien collectif.

Le maire a constaté quelques relâchements à certains moments, notamment lorsque la météo s’y prête et que les beaux jours arrivent. Certains essayant alors d’en profiter.

La municipalité a rencontré quelques soucis au départ pour faire interdire la vente à emporter chez les commerçants, « mais ça a l’air d’être rentré dans l’ordre. Les commerçants jouent le jeu en majorité ».

Lire aussi : Seine-et-Marne : Les commerçants de La Ferté-sous-Jouarre s’adaptent au confinement et aux habitants

Hélicoptères et drones utilisés
Si certains pensent pouvoir passer entre les mailles du filet, une surveillance très accrue est mise en place où hélicoptères et drones ont été réquisitionnés.

La police municipale est bien entendu présente et la gendarmerie également, le couvre-feu et le confinement sont extrêmement surveillés et encadrés.

 

 

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article