Coronavirus : un syndrome proche du Covid-19 qui frappe les enfants, l'Angleterre donne l'alerte

Publié le par angeline351

Coronavirus : un syndrome proche du Covid-19 qui frappe les enfants, l'Angleterre donne l'alerte

National Health Service (NHS), organisation qui régit le système de santé publique au Royaume-Uni, a donné l'alerte concernant l'admission dans des services de soins intensifs de plusieurs enfants présentant des symptômes proches du coronavirus. 

En effet, une augmentation de cas d'enfants présentant un syndrome inflammatoire a été enregistrée au Royaume-Uni. 

Selon les médecins du NHS, le syndrome est similaire à un choc toxique et se révèle également proche de la maladie de Kawasaki, qui attaque le cœur et le sang, laquelle se manifeste notamment par une inflammation de la langue. Des cas présentant d'importantes éruptions cutanées sur les mains ont aussi été recensés. 

Un syndrome assez agressif qui nécessite l'admission dans des services de soins intensifs. 

Selon les médecins, le syndrome se rapproche de la version sévère du Covid-19, avec de la fièvre et des problèmes respiratoires mais aussi de grosses douleurs abdominales, ainsi que des troubles intestinaux comme des vomissements ou de la diarrhée. 

Des cas qui n'ont commencé qu'à émerger ces trois dernières semaines, alors que le pays traversait le pic de la pandémie. 

Kawasaki-Coronavirus : aucun lien établi
"On craint de plus en plus qu'un syndrome inflammatoire lié (au Covid-19) apparaisse chez les enfants au Royaume-Uni", précise la note de NHS. "Au cours des trois dernières semaines, il y a eu une augmentation apparente du nombre d'enfants de tous âges présentant un état inflammatoire multisystèmes nécessitant des soins intensifs à Londres et également dans d'autres régions du Royaume-Uni."

Pour le moment, aucun lien n'a été établi entre la maladie de Kawasaki et le coronavirus. Et le nombre d'enfants touchés reste "faible, bien que significatif", selon les autorités sanitaires. Et l'émergence simultanée de cas aux quatre coins du pays a de quoi alerter : "Il est important que les cliniciens soient mis au courant de tout nouveau lien potentiel afin de pouvoir fournir rapidement aux enfants et aux jeunes les bons soins", explique SImon Kenny, directeur du NHS. 

Un médecin anglais a ainsi expliqué au Sun que des cas similaires avaient été enregistrés en Italie et en Espagne. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article